Plus de performances avec moins d’argent public.

Horaire cadencé, un billet pour un voyage, abonnement général, abonnement demi-tarif: avec les CFF comme épine dorsale, les transports publics suisses sont une histoire couronnée de succès. Les CFF y ont contribué notablement pendant les 20 dernières années. 

Grâce à la qualité de ses transports publics, notre pays figure depuis des années en très bonne place en comparaison internationale pour ce qui concerne la qualité de vie et la compétitivité. La première réforme des chemins de fer a posé les bases de cette situation enviable en 1999. L’objectif était de positionner le chemin de fer de façon plus orientée clientèle, efficace et compétitive. Avec la réforme des chemins de fer, les CFF sont passés du statut d’établissement de la Confédération à celui de société anonyme de droit public, le fret ferroviaire a été libéralisé, l’infrastructure (réseau ferroviaire) et les transports ont été séparés du double point de vue organisationnel et comptable, et l’accès non discriminatoire au réseau a été introduit (d’autres informations sur la première réforme des chemins de fer se trouvent à droite sous téléchargements.

Aujourd’hui, la bonne collaboration entre entreprises de transport pour ce qui concerne l’exploitation, la production, l’horaire, l’assistance en cas de perturbation, la garantie des correspondances et le développement du réseau et de l’offre caractérisent le système de transports publics suisses. En leur qualité d’entreprise ferroviaire intégrée, les CFF ont contribué au succès des transports publics suisses au cours des vingt dernières années. Afin de proposer «plus de performances avec moins d’argent public» en Suisse, ils ont renforcé leur efficacité, amélioré leur effectivité et lancé la transformation de l’entreprise. Sous une direction conforme aux principes de l’économie d’entreprise en trafics voyageurs et marchandises, ils ont développé leur offre, étendu leur réseau ferroviaire, renforcé l’entretien et stabilisé ainsi l’état du réseau (autres exemples sur «Downloads». Aujourd’hui, les clients, le commanditaire (Confédération) et les cantons en profitent. 

Pour les CFF, il reste essentiel d’être sûrs, ponctuels et fiables. Il est aussi de notre devoir de regarder au-delà de nos activités quotidiennes pour façonner la mobilité de demain. Les CFF entendent proposer à leurs clients des solutions de mobilité et de logistique simples présentant un bon rapport prix-prestation, et contribuer à l’avenir également, par un bon service public, à la qualité de vie et à la compétitivité de la Suisse et de ses régions.