Entretien: un important défi.

Deux fois 57 kilomètres de tunnel à simple voie et 13 kilomètres de nouveaux tronçons à ciel ouvert représentent 308 kilomètres de rails, 153 kilomètres de lignes de contact, 7'200 lumières, 500 kilomètres de drainages et 2'200 armoires électroniques.

Ces quelques chiffres suffisent à illustrer la taille et la complexité du tunnel de base du Saint-Gothard et de ses installations.

L’entretien du plus long tunnel ferroviaire du monde constitue un défi de taille. Le tunnel bitube long de 57 kilomètres est accessible via seulement deux entrées. Pour les travaux d’entretien, un tube de tunnel est interdit à la circulation pendant trois nuits. Pendant ce laps de temps, les nouveaux Centres de maintenance et d’intervention (CMI) situés à Biasca et Erstfeld prennent en charge jusqu’à onze chan¬tiers dans le tunnel de base du Saint-Gothard et assurent le transport, la mise en place, l’exploitation, le rangement et l’évacuation.

À cet effet, les CFF ont besoin de véhicules d’entretien spécifiques. Ceux-ci se composent de différentes parties de train qui se séparent en plus petites unités à l’entrée du tunnel et se répartissent sur les différents chantiers.

Contenu complémentaire

Des spots publicitaires suivent. Ils peuvent contenir des contenus externes auxquels l'accès est bloqué.

Publicité

Des spots publicitaires suivent. Ils peuvent contenir des contenus externes auxquels l'accès est bloqué.

Publicité