Nouvelle gare de Lucerne.

Lucerne est le centre névralgique des transports publics en Suisse centrale.

Les jours ouvrables, quelque 100 000 personnes passent par cette gare au bord de la Reuss, pour y commencer leur voyage, le ter-miner ou pour attraper une correspondance. L’infrastructure de la gare a toutefois atteint la limite de ses capacités. C’est pourquoi la Confédération, les cantons de Lucerne, de Nidwald et d’Obwald, la ville de Lucerne et les CFF souhaitent consolider l’offre et le réseau ferroviaire en aménageant une gare de pas-sage.

La nouvelle gare de passage de Lucerne et ses quatre voies permettront de relier de nombreuses lignes du trafic grandes lignes et du trafic régional à des lignes diamétrales. Les voyageurs bénéfi-cieront de nouvelles lignes directes, d’un nombre de trains accru et d’une diminution des temps de parcours. Les CFF économiseront quant à eux sur les coûts d’exploitation. Par ailleurs, la ville de Lucerne et les CFF pourront dédier certaines surfaces consacrées aujourd’hui à l’exploitation à des projets de développement urbanistique, ce qui renforcera l’attractivité de la ville. Dans son message concernant l’étape d’aménagement ferroviaire 2035, la Confédération a reconnu l’importance de la gare de passage de Lucerne.

Sur mandat de la Confédération, les CFF développeront d’ici à 2022 plusieurs études et avant-projets pour la gare de passage de Lucerne. Les projets de mise à l’enquête et de construction pour-ront ensuite démarrer. Les CFF garantissent ainsi que les travaux de construction pourront com-mencer sans délai dès que leur financement sera assuré. C’est à la Confédération qu’il reviendra d’apporter le financement nécessaire via le programme de développement stratégique de l’infrastructure ferroviaire (PRODES), probablement après la fin de la prochaine étape d’aménagement. Les travaux de planification, qui coûteront quelque 85 millions de francs, seront financés par l’étape d’aménagement PRODES 2025 validée en 2014. Suivra l’étape de construction, dont les coûts s’élèveront à environ 2,4 milliards de francs.

Contenu complémentaire