Trafic grandes lignes CFF. Tout le réseau, pour toute la Suisse.

Sur leur initiative et grâce à l’entremise de la Conseillère fédérale Simonetta Sommaruga et du Conseiller d’État bernois Christoph Neuhaus, les CFF et BLS se sont entendus sur une solution commune en trafic grandes lignes. La concession CFF intégrale pour le trafic grandes lignes reste acquise aux CFF pour dix années supplémentaires.

L’accord d’août 2019 met fin à la concurrence entre les CFF et BLS pour l’obtention de la concession pour le trafic grandes lignes. 

  • Dans le cadre de la concession CFF intégrale pour le trafic grandes lignes, BLS exploite la ligne Berne–Bienne (début en décembre 2019) la ligne Berne–Berthoud–Olten (début en décembre 2020).
  • BLS gère par ailleurs les lignes Berne–Neuchâtel et Neuchâtel–La Chaux-de-Fonds à la cadence horaire en trafic grandes lignes (début en décembre 2020). 
  • Dans l’optique de l’amélioration de la connexion de La Chaux-de-Fonds aux autres villes de Suisse romande, prévue par les CFF, le tronçon Neuchâtel–La Chaux-de-Fonds passera aux CFF à moyen terme. 

BLS exploite ces lignes sous sa propre responsabilité, avec son matériel roulant et son personnel des trains. 

Les arguments les plus importants en faveur d’une concession CFF intégrale pour le trafic grandes lignes. 

  • Le modèle de trafic grandes lignes suisse entièrement rattaché aux CFF est celui qui offre la meilleure valeur ajoutée: pour tous les clients des transports publics, les cantons et la Confédération, que ce soit en matière de planification, d’exploitation régulière ou de gestion des perturbations et grandes manifestations. 
  • Les CFF ont une vision claire et un plan bien défini pour l’avenir du trafic grandes lignes. Pour chaque étape de développement, les fondamentaux clés que sont l’offre, le matériel roulant, l’infrastructure, le financement, les gares et les biens immobiliers sont coordonnés entre eux de façon optimale. 

Le trafic grandes lignes des CFF...

  • constitue l’épine dorsale des transports publics suisses, 
  • donne la cadence à tout le système suisse de transports publics, 
  • rapproche les régions de Suisse, et relie la Suisse à l’étranger, 
  • équilibre les lignes rentables et non rentables et permet ainsi un réseau national suisse, 
  • permet une exploitation optimale dans toute la Suisse et crée des synergies, 
  • fait économiser à la Confédération et aux cantons près de CHF 30 millions par an.