Champs électromagnétiques.

Les CFF s’efforcent de réduire au maximum l’exposition des voyageurs et des collaborateurs aux champs électromagnétiques. Une grande partie des installations électriques des CFF a déjà bénéficié d’une mise à niveau technique.

Les champs électromagnétiques (CEM) se développent là où le courant circule et où des ondes radioélectriques sont émises. Ces champs sont également appelés rayonnements non-ionisants ou «électrosmog». Les CFF ont pour objectif de réduire ces rayonnements: aujourd’hui déjà, une grande partie des lignes de contact et de transport a bénéficié d’une mise à niveau technique.

Les champs électromagnétiques sont également dus à la téléphonie mobile. Les voyageurs souhaitent pouvoir téléphoner à bord des trains sans que leur communication ne soit interrompue. Pour répondre à cette exigence, les CFF ont procédé à l’installation de «répétiteurs». Ces appareils transmettent les ondes via la caisse de protection, améliorant ainsi la qualité des liaisons téléphoniques à bord des trains. Grâce aux répétiteurs, les téléphones mobiles émettent à une puissance 600 fois inférieure. L’exposition des utilisateurs de mobiles et des voyageurs aux rayonnements s’en trouve donc considérablement réduite.