Sites contaminés.

Dans le cadre d’un projet d’envergure, les CFF ont effectué un relevé exhaustif de leurs sites pollués par des déchets. Ceux qui présentent un danger pour la population etl’environnement seront assainis.

De nombreux terrains des CFF ont été pollués suite à leur exploitation intensive pendant des décennies, généralement par des tiers. En outre, des accidents ainsi qu’un emploi inadapté de produits chimiques ou de carburants ont localement pollué certains sous-sols. Conscients du danger potentiel présenté par ces sites pollués, les CFF ont créé une unité d’organisation chargée de procéder au recensement, à l’analyse et à l’assainissement des sites concernés.

Dans le cadre d’un projet d’envergure, des spécialistes ont identifié quelque 6000 sites potentiellement pollués. Fort heureusement, la plupart d’entre eux ont été jugés non dangereux pour la population et l’environnement au terme d’un premier examen. Ainsi, à l’issue de la première phase de contrôle, les experts ont retenu environ 1500 sites qu’ils ont investigés avec précision en vue d’identifier les éventuels risques pour les eaux souterraines, les fleuves, les lacs, l’air et le sol.

Les analyses détaillées de la seconde phase de contrôle montrent que la plupart des sites contrôlés à ce jour ne présentent pas non plus de risque pour la population et l’environnement. Toutefois, les experts ont identifié environ 60 sites contaminés nécessitant un assainissement. Le premier volet des opérations d’assainissement est déjà achevé.

Site contaminé dans le Tessin.

Les CFF ont construit le Centre de maintenance et d’intervention (CMI) pour le nouveau tunnel de base du Saint-Gothard. Le sous-sol du site était pollué par des substances nocives, en particulier du chrome, et devait donc être assaini (site contaminé). Parallèlement à la construction du CMI, les CFF ont assaini le site, empêchant ainsi la libération de substances nocives dans l’environnement. Grâce à la combinaison judicieuse de l’assainissement du site contaminé et de la construction du CMI, les CFF étaient en mesure d’assainir durablement ce site de manière rentable et écologique.