«Enfant déjà, j’étais fascinée par cette technique.».

En quoi consiste ton travail?

Si l’on compare cela aux voitures, nous effectuons ici l’entretien courant des locomotives. Nous le faisons à la fois pour la flotte de CFF Cargo mais aussi pour nos entreprises partenaires.

Les locomotives tractent des charges particulièrement lourdes et sont fortement sollicitées au Gotthard. C’est important qu’elles soient toujours en bon état. Nous commençons toujours par effectuer un contrôle visuel, qui nous renseigne sur l’état général de la locomotive. Nous consultons ensuite les données du véhicule via l’interface informatique. Le contrôle de fonctionnement dans la cabine de conduite nous permet de détecter des défaillances et problèmes éventuels.
Les travaux de service englobent toujours plusieurs domaines techniques. D’une part, nous suivons les procédures standard telles que le contrôle et le remplacement des moyens d’exploitation (huile, sable de quartz ou encore sabots de frein usés). D’autre part, nous réparons les défaillances mises en évidence lors du contrôle à l’arrivée et de l’analyse du diagnostic.

Quels sont les défis à relever dans ton métier?

Les locomotives doivent être remises en état aussi rapidement que possible afin d’éviter des temps d’arrêt inutiles et onéreux. L’une de nos missions consiste, par exemple, à identifier rapidement et avec précision les dérangements inattendus et à évaluer leur impact. C’est parfois un réel défi sur des machines et des locomotives extrêmement complexes. Les échanges au sein de l’équipe et l’expérience sont alors indispensables.

Qu’est-ce qui te plaît le plus dans ton métier?

La diversité de notre travail représente un avantage important. Une locomotive associe des composantes mécaniques, pneumatiques, hydrauliques et électroniques et couvre ainsi un vaste champ technique.
En outre, notre parc de véhicules est extrêmement varié et comprend les locomotives les plus modernes mais aussi des modèles quasiment historiques.

Contenu complémentaire

Plus à ce sujet.