«Dès le départ, les CFF m’offrent une flexibilité importante et me donnent des responsabilités.».

Comment décrirais-tu la journée de travail typique d’une monteuse-électricienne aux CFF?

Pour commencer ma journée, je consulte mon rapport de travail. C’est là que sont répertoriées mes missions pour la journée, ainsi que les sites où je dois intervenir. C’est à moi de choisir comment organiser ma journée et de définir l’ordre des priorités. Le travail à accomplir est très varié, ce qui rend le métier toujours aussi passionnant. Nous sommes souvent en déplacement avec nos véhicules d’intervention et nous avons toujours les outils nécessaires à disposition. C’est particulièrement utile pour le service de piquet. Pour les projets importants, il m’arrive également de passer plusieurs jours sur un site, ce qui me permet de prendre la direction des travaux sur place.

Quels sont les principaux défis à relever dans ton métier?

Le grand nombre de sites et la complexité des installations. Cela m’a été utile d’être accompagnée par un collaborateur expérimenté lors de mes premières interventions. La qualité de cette introduction, qui comprend également des formations et des perfectionnements internes, permet de travailler dès le début de manière productive et de découvrir les spécificités de l’entreprise. En outre, je peux compter en tout temps sur le soutien de mon équipe si j’ai des questions.

En quoi le travail aux CFF te plaît-il tout particulièrement?

Les CFF ont des exigences élevées en matière de qualité et de sécurité. C’est magnifique de travailler dans une entreprise qui propose une multitude de possibilités de perfectionnement et d’avancement.

Contenu complémentaire

Plus à ce sujet.