«Mon travail est parfaitement conciliable avec ma vie de famille.».

Katharina Gerber, cheffe circulation des trains au Centre d’exploitation Ouest.

Quel est votre parcours professionnel?

Une fois mes études en histoire de l’art et en archéologie achevées, je suis mise à chercher activement un emploi. Malheureusement, les postes à pourvoir étaient très rares en 2008. Un jour, je suis tombée sur une mise au concours des CFF. La place de formation de chef-fe circulation des trains à pourvoir avait l’air intéressante, j’ai donc postulé. L’entretien de candidature m’a convaincue que ce poste était parfait pour moi. Un poste purement administratif ne m’aurait pas convenu – j’aime le changement, la diversité. La réussite des examens d’aptitude m’a ouvert de nouvelles perspectives d’avenir.

Qu’est-ce qui vous plaît le plus dans votre travail?

Mon travail de cheffe circulation des trains est très varié: outre les affaires courantes, il comprend des «tâches spéciales» telles que la rédaction de documents lors de travaux de construction sur le réseau ferroviaire ou de manuels pour les postes d’enclenchement, l’adaptation des check-lists et bien d’autres tâches. Je suis non seulement motivée par la diversité des tâches, mais également par la possibilité de suivre des formations continues. Un-e chef-fe circulation des trains n’est jamais au même endroit, ses compétences sont sans cesse sollicitées. Notre équipe est notamment composée de spécialistes de l’information, qui se concentrent sur l’information à la clientèle. Ces tâches, et bien d’autres encore, peuvent également être accomplies par un-e chef-fe circulation des trains. Ainsi, je suis parfois chargée des annonces d’exploitation. À ce titre, j’élabore la planification à court terme, p. ex. en commandant des trains spéciaux, et je réponds de la mise à disposition en temps utile des capacités requises dans l’horaire en cours et des prescriptions adaptées. En résumé, je cherche où glisser le train spécial commandé dans un horaire déjà dense. Cela nécessite une planification extrêmement précise.

En tant que cheffe circulation des trains, vous travaillez au sein de l’exploitation qui fonctionne 24 heures sur 24. Vous ne pouvez donc pas échapper au travail par équipe. Comment gérez-vous cela?

Toute personne aspirant à devenir chef-fe circulation des trains doit être consciente qu’elle ne pourra pas choisir d’horaires de travail fixes lorsqu’elle sera en poste. Les horaires de travail changent à un rythme régulier et il faut être capable de s’y adapter. Il est possible, le cas échéant, de déroger aux horaires imposés, p. ex. pour se rendre à un rendez-vous d’ordre privé.

Personnellement, j’aime travailler le week-end. Je peux ainsi faire mes courses tranquillement en semaine sans devoir jouer des coudes au milieu de la foule présente dans les magasins. Toutefois, le travail par équipe n’offre pas que des avantages, il présente aussi quelques inconvénients. Je travaille la nuit et dors le jour lorsque les autres sont éveillés. Il est indispensable de connaître le revers de la médaille avant de s’engager dans la formation.

Dans quelle mesure peut-on concilier un poste de chef-fe circulation des trains et une vie de famille?

Mon travail est parfaitement conciliable avec ma vie de famille. Mon mari travaille également par équipe et nous avons la possibilité d’accorder nos plans de travail. Les CFF se montrent conciliants en ce qui concerne la répartition du travail afin de nous permettre d’assumer nos obligations de parents.

Quels sont vos objectifs professionnels dans l’immédiat?

Je suis tout à fait prête à relever de nouveaux défis. Si j’ai la possibilité de me perfectionner dans mon secteur professionnel, je n’hésiterai pas à saisir cette opportunité. Je m’imagine très bien suivre une formation continue spécifique et exercer de nouvelles fonctions grâce aux connaissances acquises.