Le projet ferroviaire «Léman 2030» met les femmes particulièrement à l’honneur, preuve à l’appui.

Un grand nombre de femmes collaborent en qualité de cheffes de projet à «Léman 2030», le plus grand projet ferroviaire de la décennie à venir.

Ingénieure aux CFF, Jennifer Desponds a pour mission de planifier les installations de sécurité. «Je suis fière d’observer la manière dont les projets auxquels nous avons travaillé durant de nombreuses années prennent corps peu à peu.»

Jennifer est présente sur tous les fronts. Elle passe de plus en plus de temps sur les chantiers où les travaux prennent forme progressivement.

Longtemps réservés aux hommes, les projets importants sont désormais de plus en plus souvent confiés à des femmes. Le projet «Léman 2030» joue, partant, un rôle de précurseur dans cette évolution. Qu’il s’agisse d’Emilie, d’Astrid, de Cindy, d’Isabelle, de Nathalie, d’Anouk, de Christina ou encore de Sandra, toutes sont impliquées dans le développement du chemin de fer dans la région du lac Léman.

Contenu complémentaire