Information

L’accès au Ticket Shop et à Mobile CFF est interrompu du 16.05.2017, 22 h 00 au 17.05.2017, 05 h 00 en raison de travaux de maintenance.

Selon Katarzyna Kaczalak, le travail à temps partiel n’est pas préjudiciable à la carrière. Voici pourquoi.

Réduction de la durée hebdomadaire du travail.

À la tête de l’unité Économie énergétique rattachée à I-ET à un taux d’occupation de 80%, Katarzyna Kaczalak en est convaincue: «Le travail à temps partiel n’est pas préjudiciable à la carrière.» Le recours au temps partiel est également courant parmi les membres de son équipe.

En septembre 2014, Katarzyna Kaczalak a mis au monde son deuxième enfant. Il ne faisait pour elle aucun doute qu’une fois son congé de maternité terminé, elle occuperait le même poste à un taux d’occupation réduit. Cette cadre explique que cela n’est possible que si la culture d’entreprise le permet, si l’équipe fait preuve de souplesse et si l’on peut compter sur son mari. Ainsi, elle et son époux se partagent les tâches ménagères et la garde des enfants, y compris lorsqu’il s’agit de changer les couches, à hauteur de 50% chacun.

«Lorsque j’étais encore célibataire, je me consacrais entièrement à mon travail», indique­t­elle. Aujourd’hui, elle répartit son temps entre son travail et sa famille. Grâce à la véritable séparation entre vie professionnelle et vie privée, elle se repose tellement bien durant ses loisirs qu’elle revient au travail en ayant fait le plein d’énergie.

Contenu complémentaire