Trop jeune pour la retraite.

Markus Schärli travaille aux CFF depuis plus de 40 ans. Il a commencé sa carrière comme agent du mouvement et est aujourd’hui responsable Finances et management du personnel de la région Soleure/Argovie.

«Je ne suis pas spécialement quelqu’un de routinier, même si je suis aux CFF depuis mon apprentissage. J’ai toutefois changé de poste tous les huit ans environ. Aux CFF, j’ai toujours eu l’opportunité de développer mes compétences et de relever de nouveaux défis. Et je n’envisage pas mon quotidien professionnel autrement aujourd’hui, à 60 ans.»

Markus Schärli n’est pas encore prêt pour la retraite. «Dans les circonstances actuelles, je me vois bien continuer à travailler au-delà de l’âge ordinaire de la retraite qui est actuellement fixé à 65 ans. J’aime partager mon temps entre loisirs actifs et travail. C’est ainsi que je trouve mon équilibre.»

Markus Schärli est intéressé par le modèle Activa. Grâce à celui-ci, il pourrait par exemple réduire son taux d’occupation à 60% dès 63 ans et ne pas partir à la retraite à 65 ans, mais continuer de travailler à temps partiel jusqu’à 67 ans maximum.

«Avec Activa, je pourrai toujours faire profiter les autres de mes connaissances après mes 65 printemps.» 

Contenu complémentaire