Pia Steiner et Natalie Wenkel sont heureuses de partager leur travail. Elles expliquent pourquoi.

Job sharing.

Autrefois, Pia Steiner était l’unique personne compétente pour le personnel des trains grandes lignes à Lucerne. Aujourd’hui, elle partage ce même poste avec Natalie Wenkel à Zurich. Auparavant, Pia Steiner résidait au Canada, puis elle a eu un enfant. Dorénavant, elle mène de front deux activités, celle de mère et celle de cheffe du personnel des trains. Lorsque l’on travaille à 50%, la gestion du temps représente un défi, affirme Pia Steiner. Mais elle n’a pas changé de position pour autant: «Lorsque j’entreprends quelque chose, je mets du cœur à l’ouvrage.»

Pia Steiner a trouvé en Natalie Wenkel la partenaire adaptée pour le job sharing. En plus de sa fonction de cheffe à mi-temps, Natalie Wenkel est elle-même de service en tant qu’agente commerciale des trains à 50%: «J’aime cette activité et grâce à mes tours, je reste en prise directe avec l’activité au quotidien.»

Pour le job sharing, l’important consiste à répartir clairement les tâches. La trentaine d’agents de train sont affectés à une supérieure. Pia Steiner est compétente pour moitié d’entre eux et Natalie Wenekl pour l’autre moitié. Environ un tiers de l’équipe travaille également à temps partiel. Partageant elles-mêmes leur poste de travail, Pia Steiner et Natalie Wenkel estiment les agents commerciaux des trains à temps partiel dans leur équipe: «Faisant bénéficier l’équipe de leurs différentes expériences, ces collaborateurs représentent un gain pour nous.»

Contenu complémentaire