Fiche d’information train duplex pour le trafic grandes lignes.

Les CFF achètent à Bombardier 62 nouveaux trains duplex pour le trafic grandes lignes, pour un montant de 1,9 milliard de francs. Le duplex TGL offrira davantage de places assises et permettra une amélioration de l’offre sur l’axe ouest-est.

  • À ce jour, le projet accuse un retard de trois ans.
  • Nous analysons en permanence la qualité et la situation du calendrier du projet.
  • Bombardier considère qu’une homologation des trains est possible pour l’été 2017. Par expérience, l’on sait que toute introduction de nouveaux véhicules peut engendrer certains problèmes.
  • L’homologation d’un train ne suffit pas à garantir la fiabilité de son fonctionnement. Les CFF souhaitent inspecter les trains tout au long du deuxième semestre 2017 et prévoir au plus vite une mise en circulation régulée. Autrement dit, ils circuleront avec des clients à bord, mais ne figureront pas de manière fixe dans l’horaire.
  • Les CFF ne se livreront à aucune expérience aux dépens de la clientèle.
  • Nous envisageons d’ores et déjà d’éventuels retards supplémentaires. Si les nouveaux trains ne peuvent pas être mis en circulation conformément à l’horaire, les CFF conserveront les trains actuels qui seront réformés par la suite.
  • Le train duplex pour le trafic grandes lignes est financé de manière autonome. Il est donc faux de dire que ce matériel roulant est payé par le contribuable. Des retards supplémentaires entraîneraient de nouvelles peines conventionnelles.
  • Nous insistons pour obtenir les trains commandés dans le niveau de qualité requis. Nous ne pouvons accepter aucun compromis au détriment du confort de la clientèle, de la qualité et surtout de la sécurité.

Questions/réponses.

Jalons franchis à ce jour.

 

 

 

  • Adjudication,  le 12 mai 2010: les CFF attribuent le plus grand marché d’achat de matériel roulant de leur histoire à Bombardier Transportation. Le marché inclut 59 trains duplex pour le trafic grandes lignes, dont 50 compositions de 200 mètres et 9 compositions de 100 mètres de long. Il porte sur un montant de 1,9 milliard de francs. La décision a été l’aboutissement d’une procédure d’appel d’offres complexes, conformément aux traités internationaux et à la législation suisse. 
  • Phase de maquette (premier semestre 2011): pour que l’aménagement intérieur soit aussi parfaitement que possible en phase avec les attentes de la clientèle, Bombardier et les CFF ont construit pour commencer une maquette en bois grandeur nature. Tous les éléments proches de l’utilisateur du nouveau train y ont été représentés. Lors de visites guidées de la maquette, au premier semestre 2011, plus de 200 spécialistes ont soumis plus de 1000 propositions d’amélioration du concept global. 
  • Retard, avril 2012: Bombardier et les CFF annoncent deux ans de retard, en raison, d’une part, de problèmes de construction de la caisse des véhicules et des charges liées à la phase de maquette. D’autre part, ce retard est dû à un jugement du Tribunal administratif fédéral relatif à un recours d’associations de personnes à mobilité réduite. Celles-ci réclamaient un compartiment supplémentaire pour les handicapés et un ascenseur dans la voiture-restaurant. Après un recours contre le jugement, le Tribunal fédéral a donné raison aux CFF, mais cette décision est tombée trop tard pour le projet. 
  • Nouveau plan de livraison, novembre 2014: Bombardier et les CFF conviennent d’un nouveau plan de livraison. Les trains devraient entrer en service à partir de 2017, soit un an plus tard que prévu. Le retard devrait être rattrapé d’ici à 2020. Le nouveau plan de livraison fait partie d’un paquet global qui clarifie les points ouverts liés aux retards cumulés jusque-là. Dans le cadre de la convention, les CFF acceptent, de la part de Bombardier, trois trains gratuits ainsi que des pièces de rechange, à la condition que la qualité des trains de test répondent aux exigences des CFF au printemps 2015. 
  • Trains de test, mai 2015: les deux premiers trains de test répondent aux exigences convenues. Depuis, des courses d’essai ont lieu à Velim (république Tchèque) et sur le réseau CFF.

     

     

     

    Contenu complémentaire