Ponctualité.

Les journalistes trouveront dans cet article des informations de fond sur le thème de la ponctualité. 

Chaque jour, plus d’un million de voyageuses et de voyageurs et plus de 200 000 tonnes de marchandises sont acheminés à bord de quelque 10 000 trains sur le réseau ferroviaire des CFF. La Suisse dispose de l’un des réseaux ferroviaires les plus densément parcourus du monde: des dérangements, même mineurs, peuvent survenir au quotidien et sont susceptibles d’avoir des répercussions considérables.

Afin de maintenir un bon niveau de ponctualité à l’avenir, les CFF étudient actuellement la planification de l’offre, de la production ferroviaire et des projets de construction. Ce travail s’effectue en étroite collaboration avec les cantons, la Conférence des transports de la Suisse occidentale (CTSO) et l’OFT.

La ponctualité au premier semestre 2022.

Les valeurs de ponctualité enregistrées au premier semestre 2022 sont meilleures en glissement annuel (2021) malgré plusieurs facteurs: augmentation du nombre de voyageuses et de voyageurs (+50% pendant les heures de pointe en trafic grandes lignes et +29% en trafic régional), ajout de trains spéciaux pour des événements particuliers et importants chantiers de construction et d’entretien. Avec un score de 93,1%, la ponctualité des trains dépasse l’objectif visé (90,5%). Cependant, la tendance est à la baisse. 

Pour le premier semestre, la ponctualité des correspondances atteint exactement la valeur cible (98,8%). Cela indique que le système est sous tension. 

Mesure de la ponctualité par les CFF.

Les CFF mettent l’accent sur la ponctualité des trains et la ponctualité des correspondances. La ponctualité des trains mesure le pourcentage de trains arrivés à l’heure. Tout train qui arrive à destination avec moins de trois minutes de retard est considéré comme ponctuel.  La ponctualité des correspondances mesure la proportion de correspondances obtenues. Les CFF tiennent ainsi compte du fait que des voyageuses et voyageurs manquent des correspondances parce qu’un train a moins de trois minutes de retard et qu’il est considéré comme étant à l’heure.

Dans le cadre de la stratégie «Open Data», la branche publie quantité de données, notamment sur la ponctualité des trains. Plusieurs exemples figurent sur la Plateforme open data pour la mobilité en Suisse.