Oui à la loi sur le travail: «Places de travail attrayantes dans gares attrayantes».

Les CFF se réjouissent que le peuple suisse ait approuvé la modification de la loi sur le travail. Ce verdict constitue un oui à des gares attrayantes et animées, également le dimanche, ainsi que le maintien de places de travail existantes dans les commerces des gares. Les CFF s'engagent à ce que les conditions de travail dans les commerces de leurs gares soient correctes.

«Il s'agit d'une importante décision pour les CFF et leur clientèle», a déclaré Benedikt Weibel, président de la Direction des CFF, aujourd'hui à Berne: «C'est un oui à des gares attrayantes et animées.» L'approbation du peuple suisse à la modification de la loi sur le travail démontre, selon Benedikt Weibel, «l'importance que représentent les gares des CFF aux yeux de la population – pas seulement en tant que centres de transports publics mais également en tant que centres d'espaces publics et de lieux de rencontres. «C'est une grande chance pour les CFF», a dit Benedikt Weibel: «Nous devons sans cesse continuer à adapter nos gares et notre offre aux besoins de notre clientèle.»

Le patron des CFF se réjouit tout particulièrement aussi du fait que, grâce à ce oui, aucune place de travail ne soit perdue dans les commerces des gares. Mieux encore, ces magasins sont valorisés et, du même coup, les places de travail dans les commerces et restaurants aussi. «Les CFF vont continuer à s'engager pour des places de travail attrayantes dans des gares attrayantes», a promis Benedikt Weibel. Les CFF soutiennent des solutions comme «la convention zurichoise concernant la vente du soir et du dimanche au Shop-Ville RailCity», qui règle clairement la question des salaires minimaux ainsi que les suppléments de salaire et de temps pour le personnel. Benedikt Weibel l'a affirmé: «Les CFF veilleront, en étroite collaboration avec les exploitants de commerces dans les gares, à ce que de telles solutions soient aussi convenues dans d'autres gares.»

Contenu complémentaire