Le Jura «flirte» avec les gares rénovées.

A partir du 11 décembre 2005, les nouveaux trains FLIRT du trafic régional CFF desserviront la ligne entre Delémont et Porrentruy. Parallèlement, cinq gares de cette ligne ont été rénovées afin d'accueillir les nouveaux trains. Les coûts de ces transformations ont été supportés par le canton du Jura et les CFF.

A partir de dimanche 11 décembre 2005, la ligne S3 du RER bâloisOuverture du lien dans une nouvelle fenêtre. sera desservie par de nouvelles rames FLIRT. Elles remplaceront progressivement les rames régionales traditionnelles entre Olten–Bâle–Delémont–Porrentruy. Afin d'accueillir ces nouveaux trains régionaux rapides, légers, modernes et à plancher surbaissé, les gares régionales de la ligne jurassienne ont été adaptées et rénovées. Grâce à l'excellente collaboration entre le canton du Jura et les CFF, un financement mixte a pu être défini. «Il ne s'est pas écoulé trois mois entre l'approbation du Message du Gouvernement au Parlement cantonal et le vote unanime de ce dernier», a souligné Laurent Schaffter, ministre de l'Environnement et de l'Equipement de la République et Canton du Jura.


Gares adaptées entre Delémont et Porrentruy

L'arrivée des nouveaux trains FLIRT est conditionnée par l'aménagement des installations des gares régionales. Dans ce but, l'infrastructure a été adaptée pour offrir un accès aux trains dans de bonnes conditions. Les quais ont été prolongés et rehaussés aux standards actuels. Les flux piétonniers ont été réorganisés et «RV 05», standard d'accueil des gares régionales, a été installé ou le sera encore en 2006. «Des 6,15 millions de francs investis par les CFF dans ces projets, je me dois de saluer la participation financière du Jura pour 3,7 millions», a précisé Patrick Vianin, chef de la filiale Ouest du Management des projets CFF.


Cadence à la demi-heure aux heures de pointe

Le nombre de trains FLIRT augmentera progressivement sur la ligne S3 du RER bâlois durant 2006. «A partir de lundi prochain, les CFF mettront en service des trains supplémentaires aux heures de pointe afin de réaliser une cadence à la demi-heure partielle entre Delémont et Glovelier, selon un standard similaire à celui des grandes agglomérations», a expliqué Hans Martin Tschudi, responsable du trafic régional voyageurs des CFF pour la Suisse du Nord-Ouest.

Contenu complémentaire