Pas d'accord dans les négociations salariales.

Les négociations salariales pour 2006 entre les CFF et les associations du personnel n'ont pas encore abouti. L'offre des CFF visant à augmenter la somme salariale de 1,4 pour cent n'a pas été acceptée par les associations du personnel. Ces dernières affichent des prétentions qui dépassent largement l'offre des CFF. Elles veulent recourir pour la première fois au tribunal arbitral.

Les négociations salariales concernant les quelque 28'000 salariés des CFF ont échoué cette semaine. Malgré que les CFF aient tenté, lors de trois sessions de négociations, de venir à la rencontre des associations du personnel et que leur offre pour les salaires 2006 ait été augmentée de façon substantielle, les associations du personnel ne se sont pas montrées prêtes à un accord. Les négociations ont été rompues. Tandis que les CFF se sont déclarés disposés à poursuivre des négociations sur l'aménagement de l'offre, les associations du personnel préfèrent recourir à une décision du tribunal arbitral. Les CFF sont confiants envers une telle décision.

«La marge de manœuvre pour les négociations salariales de cette année est très étroite», a commenté le chef du personnel des CFF, Hannes Wittwer, au sujet de la position des CFF: «Les CFF s'attendent à un déficit atteignant un nombre à trois chiffres en millions de francs pour 2005. S'y ajoutent les effets de la concurrence très rude sur le marché du transport des marchandises qui ne dégage que très peu de marges.» La situation s'est d'autant plus aggravée à la suite du refus des associations du personnel de poursuivre, en été dernier, les discussions au sujet du système obsolète des indemnités. D'après Hannes Wittwer, «les moyens manquent aux CFF en vue de s'engager plus avant ».


L'offre des CFF se monte à trente millions de francs

L'offre salariale 2006 des CFF consiste en une hausse totale de 1,4 pour cent de la somme salariale, ce qui correspond à un montant supplémentaire de trente millions de francs. «L'offre est généreuse en regard de l'année difficile que les CFF ont vécue», a constaté Hannes Wittwer, chef du personnel des CFF.

De plus, les salaires des CFF n'ont pas de retard à rattraper. «Le renchérissement a chaque fois été compensé au cours des dernières années», a encore précisé Hannes Wittwer. Les salaires versés par les CFF sont attractifs comparés avec ceux versés dans la branche. Une étude sur les salaires 2006, établie par l'UBS pour le secteur des transports, laisse entrevoir une augmentation moyenne de 1,2 pour cent. En outre, les CFF continuent à supporter la part des salariés en vue de l'assainissement de la Caisse de pensions CFF.


Cinq membres de chaque partie forment le tribunal arbitral

Le tribunal arbitral est formé de cinq membres des CFF et de cinq provenant des associations du personnel. Le déroulement du processus est réglé par la Convention collective de travail. Le tribunal arbitral propose des solutions et décide en dernière instance en cas de non aboutissement des négociations. Les parties se réuniront pour la première fois en janvier 2006. Le processus peut durer jusqu'en avril 2006.

Contenu complémentaire