Résultats annuels 2004: Augmentation des prestations en trafics voyageurs et marchandises.

En 2004, les CFF ont à nouveau augmenté leurs prestations, tant en trafic voyageurs qu'en trafic marchandises. Les produits consolidés de transport ont franchi pour la première fois la barrière des 3 milliards de francs.  En trafic voyageurs, les CFF ont transporté 253,4 millions de clients, ce qui représente 2,5 millions de voyageurs de plus que l'année précédente. En trafic marchandises, les prestations en tonnes-kilomètres ont augmenté de 1,8 pour cent. Le groupe CFF a enregistré pour l'année dernière un bénéfice de 42,6 millions de francs, alors qu'il était de 24,9 millions de francs en 2003. L'ensemble des secteurs d'activité du groupe ont contribué à ce bénéfice. L'année 2004, avec le changement d'horaire Rail 2000, fut véritablement une année-clé pour les CFF.

Le groupe CFF clôt l'exercice 2004 avec un bénéfice de 42,6 millions de francs, contre 24,9 millions en 2003. Ce résultat positif a pu être obtenu, malgré des dépenses exceptionnelles, grâce à une augmentation de la productivité ainsi qu'à un management des coûts conséquent. Les produits d'exploitation s'élèvent à 7'008,6 millions de francs (+8,0%), pour des charges d'exploitation de 6'757 millions de francs (+7,0%).Le résultat d'exploitation des activités de l'entreprise s'élève à 251,1 millions de francs, avant les déductions des provisions en faveur de la caisse de pensions selon RPC 16. (2003 : 177, 3 millions de francs). Les provisions selon RPC 16 s'élèvent à 150 millions de francs (132 millions en 2003).  Le résultat d'exploitation après RPC 16 est passé de 45,3 millions de francs  en 2003 à 101,1 millions de francs en 2004.

Bien que certains produits extraordinaires enregistrés en 2003 n'apparaissent plus en 2004, le bénéfice du groupe a pu être amélioré cette année de 17,7 millions de francs, malgré de nombreuses dépenses imprévues survenues durant l'année. Tous les domaines du groupe ont contribué activement à l'augmentation de ce bénéfice (voir tableau «Contributions aux bénéfices par domaines d'activité»).

Les produits consolidés de transports dépassent pour la première fois les 3 milliards de francs. Les résultats, en hausse dans tous les secteurs, ont conduit à une augmentation des produits de 143,1 millions de francs (+4,9%) et permis d'atteindre 3'048,6 millions de francs.

Le trafic voyageurs a amélioré son résultat d'exploitation de 26,4 millions de francs, pour atteindre 191,9 millions de francs. L'excédent de produits, avec 152,2 millions de francs, est amélioré de 58,8 millions de francs par rapport à l'année précédente. Le nombre de clients transportés par les CFF a crû de 2,5 millions, pour atteindre 253,4 millions de passagers. Les voyageurs-kilomètres ont augmenté de 2,2 pour cent, pour atteindre 12,565 milliards de pkm. L'année 2004, avec le changement d'horaire Rail 2000, fut véritablement une année-clé pour les CFF.

En trafic marchandises, les tendances amorcées les années précédentes se sont confirmées en 2004. Malgré des dépenses importantes consacrées à l'implantation de ses activités en Allemagne et en Italie, CFF Cargo a réduit ses pertes de manière sensible. Si celles-ci s'élevaient en 2002 à 96,1 millions de francs, elles sont pour 2004 de 2,8 millions de francs. Les prestations de trafic ont augmenté de 1,8 pour cent, pour atteindre 10,12 milliards de tonnes-kilomètres. Les pertes résultant de la concurrence en trafic international de transit ont été compensées grâce aux développements en trafic intérieur ainsi que dans les activités à l'étranger.  Au changement d'horaire du 12 décembre 2004, le nombre de trains CFF Cargo en Allemagne a quadruplé, tandis qu'il quintuplait en Italie.

Le domaine de l'infrastructure a enregistré l'an dernier un excédent de 43,7 millions de francs. De très bons résultats dans le secteur de l'énergie ainsi qu'une hausse des montants compensatoires de la part de CFF Immobilier ont permis ce chiffre. En 2004, le nombre de trains-kilomètres a atteint 141,2 millions sur le réseau à voie normale des CFF (2003: 137,3 millions). Les prestations pour des concurrents sur le réseau des CFF augmentent: chaque dixième sillon-kilomètre effectué en trafic marchandises sur le réseau des CFF l'est par des tiers.

Après la séparation, le 1er janvier 2003, du domaine Immobilier de l'Infrastructure, celui-ci dispose donc pour la deuxième année consécutive d'un résultat propre. Le résultat d'exploitation s'est amélioré de 12,8 pour cent, pour atteindre 144,3 millions de francs. Le résultat, après paiement des montants compensatoires à l'infrastructure, atteint 15,2 millions de francs suisses (-4,6 millions en 2003).

Les contributions des pouvoirs publics en 2004 (indemnités de la Confédération, des cantons, de tiers ainsi qu'indemnités de la Confédération pour l'infrastructure CFF) ont augmenté de 18,5 millions de francs pour atteindre 1'968,4 millions de francs. Les contributions par sillons-kilomètres ont reculé de 1,7 pour cent, de 10.22 francs en 2003 à 10.05 francs en 2004. Les indemnités par trains-kilomètres en trafic régional ont diminué de 1,9 pour cent, passant de 8,27 francs en 2003 à 8,11 francs en 2004.

L'effectif moyen du personnel des CFF, y compris les filiales, était de 28'351 collaborateurs. Il y a 356 emplois à plein temps (-1,2%) de moins que l'an dernier. Avant l'entrée en vigueur de l'augmentation de la part de remboursement des rentes-ponts, environ 250 personnes ont bénéficié de l'ancienne réglementation en matière de retraite anticipée. Les projets d'automatisation et de réorganisation ont aussi exercé une influence en la matière. La productivité a une nouvelle fois augmenté l'an dernier.

  • Le groupe CFF en chiffres

Des informations supplémentaires sur l'exercice 2004 des CFF seront communiquées lors de la conférence de presse du bilan le 12 avril 2005 à Zurich. Les invitations vous sont déjà parvenues.

Contenu complémentaire

Téléchargements.