Nouveau concept des centres de débord régionaux.

CFF Cargo réorganise son système de débord pour la fin de l'année 2005. A l'avenir, les clients disposeront de 200 centres de débord multifonctionnels ainsi que de 40 centres saisonniers pour le transbordement de la betterave sucrière. Des investissements de l'ordre de 12 millions de francs sont prévus pour renforcer la sécurité lors du transbordement de bois en grumes et augmenter de manière ciblée les capacités. En revanche, les voies de débord mal utilisées, avec moins d'un wagon de marchandises par jour, ne seront plus exploitées, le transport étant assuré via les gares voisines.

CFF Cargo réalise des transports via les centres de débord pour le compte de clients privés de voie de raccordement. Ce trafic représente 5% de la prestation de transport totale de CFF Cargo. CFF Cargo met en -uvre un nouveau concept pour ce segment de marché, qui entrera en vigueur en décembre 2005.

CFF Cargo exploitera désormais quelque 200 centres de débord, répartis dans toute la Suisse. Sur ces sites, un plus grand nombre d'installations multifonctionnelles seront proposées aux clients qui pourront transborder du camion vers le train les marchandises les plus diverses, comme le bois, le ciment, la betterave sucrière etc. Des investissements de près de 10 millions de francs sont budgétés pour agrandir et réaménager environ 30 centres de débord. En automne, CFF Cargo mettra en service 40 sites supplémentaires durant la période de récolte de la betterave sucrière. Bon nombre des sites actuels ne répondent plus aux exigences de sécurité accrues. C'est pourquoi 110 centres de débord seront tout spécialement équipés pour le chargement des marchandises en longueur, comme les tuyaux ou le bois en grumes. Pour renforcer la sécurité de ces sites, un investissement de plus de 2 millions de francs est prévu sous la forme de parois de protection, placées entre la voie de chargement et la voie de circulation.

Les implantations de débord mal fréquentées, avec moins d'un wagon transbordé par jour, ne seront plus exploitées à l'avenir. Aujourd'hui, les 250 sites concernés ne représentent que 1% de la prestation de trafic de CFF Cargo. Une grande partie des chargements pourra être transbordée via le centre de débord le plus proche.

Pour élaborer son nouveau concept, CFF Cargo a consulté les clients importants concernés ainsi que les associations professionnelles. Le projet a été notamment salué par Holcim, la Fenaco et l'association faîtière de l'économie suisse de la forêt et du bois (Lignum). Il garantit en effet une sécurité de planification et un réseau couvrant l'intégralité du territoire. CFF Cargo a veillé à informer directement les autres clients.

Grâce aux économies réalisées, le nouveau concept contribue à réduire les pertes enregistrées dans le trafic marchandises intérieur, assurant ainsi sur le long terme une offre de débord étendue à l'ensemble de la Suisse.

Le débord est une offre complémentaire de CFF Cargo, destinée aux clients sans voies de raccordement. Ceux-ci organisent le transport de leurs marchandises par la route jusqu'à la voie de débord de la gare la plus proche, où elles seront transbordées vers les wagons. CFF Cargo réalise environ 5% de sa prestation de transport avec les centres de débord. Le nouveau concept ne s'applique pas aux 95% des transports restants, réalisés via le réseau étoffé des 1800 voies de raccordement et le trafic de transit.

Une carte de la Suisse, avec l'intégralité du réseau de débord, est disponible sur Internet [plusOuverture du lien dans une nouvelle fenêtre.].

Contenu complémentaire