Patrimoine suisse décerne le prix Wakker 2005 aux CFF.

Patrimoine suisse a décerné aujourd'hui en gare de Zurich le prix Wakker 2005 aux CFF. Cette distinction, d'un montant de 20'000 francs, récompense les CFF pour leur relation envers le patrimoine bâti. La décision de Patrimoine suisse a été motivée en raison de la satisfaction des nouvelles constructions à de hautes exigences architecturales et le traitement soigné des édifices hérités. Benedikt Weibel, président de la Direction des CFF, a relevé aujourd'hui à Zurich, que les CFF mettent le montant du prix reçu à disposition de la Société suisse pour l'histoire de l'art. Cette somme permettra à cette institution de financer le guide d'art consacré à la petite église de Wassen (UR).

Patrimoine suisse fête cette année son 100ème anniversaire. Pour cette raison, cette organisation a décidé de décerner en 2005 un prix Wakker extraordinaire. Tandis que, jusqu'alors, ce prix a toujours récompensé des communes, le prix Wakker 2005 est destiné aux CFF.

La remise du prix a eu lieu aujourd'hui en gare de Zurich lors d'une cérémonie en présence du Conseiller fédéral Pascal Couchepin. L'accompagnement musical de la fête était assuré par l'ensemble «Ueli Schmezer's MatterLive».

Le nouveau président de Patrimoine suisse Philippe Biéler et Caspar Hürlimann (président jusqu'au 1er juillet 2005) ont loué le «grand engagement» des CFF pour leur patrimoine bâti en Suisse: les nouvelles constructions édifiées par les CFF font preuve «d'un grand soin et d'une haute exigence créatrice». L'attitude respectueuse envers les constructions anciennes des CFF, fondés en 1902, dénote «une conscience extraordinaire de l'héritage culturel et architectural». Beaucoup de bâtiments constituent  aujourd'hui «une part importante du paysage culturel suisse». Les CFF revêtissent dès lors une «fonction de modèle». Le prix Wakker 2005 «doit encourager les CFF dans cette voie et inciter d'autres organisations à intégrer avec succès la création en tant que culture d'entreprise».

Le président de la direction des CFF, Benedikt Weibel, a adressé ses remerciements pour le prix qui distingue les CFF «non seulement à titre honorifique, mais encore à titre incitatif». Benedikt Weibel a encore précisé «L'honneur fait aux CFF les encourage à continuer d'agir avec soin et circonspection envers la partie bâtie de l'entreprise de transport.» Comme Benedikt Weibel l'a annoncé aujourd'hui, les CFF ne conserveront pas pour eux le montant du prix, soit 20'000 francs, mais le remettront à la Société d'histoire de l'art en Suisse SHAS. Cette dernière fête au cours de l'année ses 125 ans d'existence. La SHAS utilisera le montant reçu à l'édition d'un guide artistique consacré à un monument que, selon Benedikt Weibel, «tous les amis des trains suisses à travers le monde connaissent: la célèbre petite église de Wassen (UR)».

Le site Internet de swissinfo a, à l'occasion de la remise du prix Wakker aux CFF, documenté et décrit de nombreux ouvrages des CFF. L'un d'eux, le Centre d'entretien de Genève CEG, sera ouvert au public le 11 septembre 2005 dans le cadre des journées du patrimoine.

La Société d'histoire de l'art en Suisse SHAS a, en collaboration avec les CFF, édité un dépliant présentant un choix de bâtiments des CFF sous le titre «Découvrir le patrimoine – un voyage avec patrimoine suisse».

Contenu complémentaire