Le personnel des locomotives Voyageurs reçoit un nouveau profil de la profession.

Les CFF et leurs partenaires SEV, transfair et VSLF ont conclu avec succès les négociations en vue de donner un nouveau profil de la profession aux mécaniciennes et mécaniciens de locomotive Voyageurs. Des représentants des CFF et des syndicats ont signé aujourd'hui à Berne l'accord correspondant. Le nouveau profil de la profession comprend un modèle de carrière clair et offre des perspectives d'avenir supplémentaires au personnel des locomotives.

Durant les douze derniers mois, les partenaires sociaux CFF, SEVOuverture du lien dans une nouvelle fenêtre., transfairOuverture du lien dans une nouvelle fenêtre. et VSLFOuverture du lien dans une nouvelle fenêtre. ont mené d'intenses négociations en vue d'obtenir un nouveau profil de la profession de mécanicienne et de mécanicien de locomotive Voyageurs. Finalement, une solution a pu être trouvée. Elle correspond aux visions des partenaires et tient compte des revendications de longue date du personnel des locomotives.

Les responsables des CFF, du SEV, de transfair et du VSLF se sont rencontrés aujourd'hui à Berne pour signer l'accord concerné. La conclusion réussie des négociations a été scellée par une solide poignée de mains.

Le nouveau modèle contient pour chaque mécanicienne et chaque mécanicien de locomotive Voyageurs un profil de la profession uniforme, qui comprend quatre échelons de fonction. Aucun échelon de fonction n'existe dans le modèle actuel. La nouvelle règle tient compte des vœux du personnel des locomotives et des CFF tendant à proposer un profil clair de la profession  ainsi que des possibilités de faire carrière également hors du métier.

Pour les collaborateurs, le nouveau modèle offre de nouvelles possibilités d'avancement et de promotion. Les échelons de fonction correspondent aux expériences et aux objectifs de chaque mécanicienne et mécanicien de locomotive. Les secteurs d'engagement (trafics international, grandes lignes et régional) de chaque mécanicienne et mécanicien de locomotive, ainsi que la diversité des véhicules, jouent un rôle central. De plus, l'accord permet de mettre en œuvre de nouveaux modèles de travail.

La différenciation du profil de la profession des mécaniciennes et mécaniciens de locomotive garantit aussi, à moyen et à long terme, la compétitivité du personnel des locomotives CFF.

Vous trouverez une photo de la signature de l ‘accord, qui a eu lieu aujourd’hui à Berne, dans notre galerie photos (veuillez choisir la rubrique «Photos actuelles»).

Contenu complémentaire