Améliorations de l’offre du «Golden Pass».

L’attractivité de la ligne panoramique entre Montreux et Lucerne, connue comme «Golden Pass», sera accentuée. Les trois entreprises ferroviaires BLS, MOB et CFF s’efforcent d’y améliorer constamment l’offre. Un groupe de projet commun a élaboré dernièrement toute une série de mesures d’améliorations. Une liaison directe à voie métrique sans changement de train entre Montreux et Lucerne n’est pour le moment par réalisable pour des raisons de coûts.

Le voyage au départ de Montreux pour Lucerne en passant par Château d’Oex, Gstaad, Zweisimmen, Spiez, Interlaken et le col du Brünig est l’un des plus beaux voyages ferroviaires panoramiques de Suisse. Ce voyage est largement commercialisé à l’échelle nationale et internationale sous l’appellation «Golden Pass». Les trois chemins de fer impliqués affinent constamment le concept de l’offre et élargissent la palette des prestations.

En coopération avec les cantons, le groupe de projet a élaboré différentes propositions en vue de l’optimalisation de l’offre qui peuvent être réalisées sans recourir à de coûteux travaux d’infrastructure. A partir de 2008, une relation sans changement de train reliera aux heures d’affluence Berne à Zweisimmen. Dès 2011 elle circulera même toutes les heures. En outre, le parcours Zweisimmen–Interlaken Ost sera relié par cinq paires de trains Golden Pass et le temps de battement sera réduit de 15 minutes à Interlaken. Ces dispositions seront réalisées pour autant que les cantons commandent cette offre.

La plupart des mesures d’améliorations élaborées en coopération pourront être réalisées au changement d’horaire de décembre 2007. Tous les intéressés sont persuadés que ces mesures contribueront à la valorisation de cette liaison ferroviaire d’importance touristique.

La réalisation d’une ligne continue à voie métrique entre Montreux et Lucerne a également été examinée. Elle permettrait le voyage sans changement de train et permettrait de substantielles simplifications de l’exploitation. Elle nécessiterait le raccord des deux réseaux à voie étroite du Montreux-Oberland bernois et de la Zentralbahn. Elle ne serait toutefois réalisable qu’en consentant des investissements considérables: d’une part la voie normale entre Spiez et Zweisimmen devrait être mise à voie métrique et un troisième rail devrait équiper le tronçon à voie normale entre Spiez et Interlaken Ost. De plus, à Spiez, le croisement avec l’axe de transit du Lötschberg devrait être dénivelé ce qui exigerait la construction onéreuse de tunnels.

Le groupe de projet, composé de représentantes et de représentants des chemins de fer impliqués dans le Golden Pass, est parvenu à la conclusion que les moyens financiers nécessaires à la réunion des deux tronçons à voie métrique ne seront pas disponibles ces prochains temps. C’est la raison pour laquelle cette solution ne peut pas être réalisée pour le moment et doit être remise à plus tard. Les points de vues divergent encore sur les aspects de faisabilité technique et économique.

Les différents partenaires n’excluent pas à l’avenir d’autres mesures dont les possibilités de financement restent toutefois déterminantes, tout en tenant compte de la situation financière généralement tendue des ménages publics et des entreprises ferroviaires concessionnaires.

Contenu complémentaire