Moins de bruit sur le tunnel de Loèche.

La pose de traverses à semelles a été réalisée sous la forme d'un essai afin de réduire les sons solidiens provoqués par le passage des trains. Les mesures effectuées avant et après les travaux enregistrent une diminution sensible des répercussions dans le bâtiment situé sur le portail du tunnel de Loèche.

Depuis la mise en service du nouveau tronçon de ligne Salquenen–Loèche, en novembre 2004, plusieurs habitants de Loèche et de Susten se sont plaints de bruits perçus dans leur maison (sons solidiens). Des valeurs proches de la limite fixée par l'Office fédéral des transports (OFT) ainsi que par celui de l'environnement, des forêts et du paysage (OFEFP) avaient été mesurées dans un bâtiment situé au-dessus du portail du tunnel.

Lors de l'inauguration de la gare de Loèche, en novembre 2005, les CFF ont décidé de remplacer les traverses par un modèle spécial à semelles sur les deux voies dans le périmètre du portail du tunnel, côté Loèche, et cela sur une longueur de 110 mètres [plus]. Ces traverses contiennent un matériau absorbant à même de réduire les émissions de sons solidiens. Les travaux de remplacement, dont le coût s'élève à CHF 350 000.–, se sont déroulés à fin mai 2006. Les mesures enregistrées durant le mois de juin dernier démontrent une diminution d'env. 50% des vibrations et de l'ordre de 6 décibels pour les sons solidiens, soit une valeur inférieure aux limites fixées par l'OFT et par l'OFEFP.

Contenu complémentaire