Acte de vandalisme dans le TGV Zurich–Paris – les CFF déposent plainte.

Ce matin, des inconnus ont répandu une substance nauséabonde dans trois voitures du TGV Zurich–Paris. Les véhicules impliqués ont été évacués et fermés. Les CFF ont fait intervenir la Police cantonale en gare de Neuchâtel lors de l'arrêt intermédiaire du TGV. Les passagers ont été pris en charge lors de cet arrêt du train.

Ce matin, une odeur nauséabonde s'est dégagée dans trois voitures du TGV 9284 reliant Zurich à Paris. Les CFF ont replacé les voyageurs dans les voitures épargnées de l'odeur désagréable. Lors de l'arrêt à Neuchâtel, les voyageurs qui ont été incommodés ont été pris en charge. Sur demande des CFF, la police cantonale neuchâteloise est intervenue. Le train a été contrôlé en gare de Neuchâtel par des spécialistes, en collaboration avec la police ferroviaire.

Une radio locale zurichoise a reçu un message anonyme en relation avec cet incident. Des inconnus revendiquent cet acte de vandalisme. Les CFF ont déposé plainte. La police mène une enquête.

Le TGV Zurich–Paris a pu continuer sa course avec une demi-heure de retard au départ de Neuchâtel. Le trafic ferroviaire n'a pas subi d'autres perturbations.

Contenu complémentaire