Le nouveau système de sécurité démarre.

Les CFF envisagent de mettre en service en juillet prochain le nouveau système de sécurité des trains ETCS Level 2 sur la ligne nouvelle de Rail 2000. Au début, l’exploitation du nouveau système ETCS sera activée en fin de soirée, ensuite, dès la fin de l’année, sur la totalité des quelque 240 trains circulant entre Mattstetten et Rorhtist. L’introduction de l’ETCS représente une importante contribution des CFF et de l’industrie en faveur de l’uniformisation à l’échelle européenne des systèmes de sécurité des trains, aujourd’hui encore spécifiques à chaque réseau. ETCS permettra un passage simplifié des frontières par les véhicules moteurs.

L’UE prescrit depuis 2001 «l’European Train Control System» (ETCS) en tant que standard de sécurité des trains pour l’équipement de nouveaux tronçons. D’ici fin 2007, plus de 20 projets totalisant 3000 kilomètres de lignes ferroviaires seront équipés par l’ETCS dans dix pays. Les ministres des transports hollandais, allemand, italien et suisse ont signé le 3 mars 2006 une déclaration d’intention visant à équiper jusqu’en 2012 l’ensemble du corridor Rotterdam–Gênes avec l’ETCS. Au cours des prochains 10 à 12 ans, le nouveau système uniformisé de sécurité des trains remplacera les 15 systèmes nationaux actuels sur des lignes principales. Grâce à sa technologie uniformisée, il simplifiera l’engagement transfrontalier des véhicules moteurs.

Aujourd’hui, lors d’une course de démonstration, les CFF et l’Office fédéral des transports (OFT) ont informé les médias sur l’état de l’équipement en Suisse.


Signalisation en cabine pour la grande vitesse

En 2002, les CFF ont chargé la maison Alstom d’équiper les 45 kilomètres de la ligne nouvelle de Rail 2000 Mattstetten–Rothrist avec le nouveau système européen de sécurité des trains ETCS Level 2. Fin 2004, ce système n’ayant pas encore la maturité voulue, l’exploitation de la ligne a été assurée au moyen de la signalisation extérieure conventionnelle et à la vitesse maximale de 160 km/h. L’exploitation au moyen de l’ETCS Level 2 a été alors repoussée de deux ans.

L’ETCS permet d’augmenter la vitesse des trains à 200 km/h sur la ligne nouvelle. A cet effet, le système livre à partir du poste d’enclenchement toutes les informations nécessaires sur l’écran dont dispose le personnel des locomotives par l’intermédiaire de 31 antennes radio GSM. C’est ce que l’on nomme alors une signalisation en cabine de conduite. Simultanément, le système permet aux trains de se suivre à deux minutes d’intervalle, ce qui augmente considérablement la capacité du tronçon.


Courses d’essai par milliers, 468 véhicules-moteurs équipés

En Suisse, les CFF et Alstom, fournisseur du système  ETCS Level 2, ont effectué de très nombreux tests au cours des douze derniers mois sur la ligne nouvelle Mattstetten–Rothrist. Parallèlement, les 468 véhicules-moteurs de onze types différents, nécessaires pour l’exploitation de la ligne nouvelle, ont été équipés de l’ETCS. Tandis que des tests dits «d’acceptance» étaient effectués en mai 2005, 600 courses d’essai ont eu lieu de juillet à décembre. En janvier et février 2006, plus de 2000 courses en simulation d’horaire et impliquant simultanément huit locomotives ont été réalisées sur le tronçon. Ces courses, proches de la réalité, avaient pour but d’éprouver la stabilité du système en situation de charge comparable à celle d’’ées d’écouvrir des erreurs du système ainsi que de familiariser un nombre grandissant d’ème ETCS.

Les résultats des courses en simulation d’horaire sont garants en vue de la mise en service de l’ETCS. Les programmes informatisés ne présentent pas d’erreurs significatives pour la sécurité et le fonctionnement de l’équipement ETCS des véhicules est stable.

Les courses appliquant l’ETCS se poursuivront au cours des deux prochains mois. En juin, pour la première fois, huit trains circuleront simultanément de nuit à la vitesse de 200 km/h sur la ligne nouvelle. Les tests permettent une optimisation permanente des programmes des véhicules-moteurs. Parallèlement, a lieu la formation de 2500 conducteurs de locomotives et d’une centaine de personnes chargées de l’entretien des véhicules.

Le passage de l’actuel système de signalisation extérieure conventionnelle à l’ETCS sur la ligne nouvelle Mattstetten–Rothrist est prévu en étapes:

  • dès juillet 2006: introduction de la circulation des trains-voyageurs en fin de soirée;
  • dès décembre 2006: introduction de la circulation complète des quelque 240 trains-voyageurs quotidiens à l’horaire. La vitesse maximale sera encore limitée à 160 km/h;
  • dès décembre 2007: état final comprenant la circulation de tous les trains et augmentation de la vitesse maximale à 200 km/h.

Autorisation d'exploiter et coûts Autorisation d'exploiter et coûts

Les coûts d'investissements engendrés jusqu'alors pour l'ETCS se montent à 610 millions de francs. Dans ce montant sont compris: les coûts pour le tronçon pilote Zofingue–Sempach, l'équipement de la ligne nouvelle Mattstetten–Rothrist, l'équipement de la ligne du tunnel de base du Lötschberg ainsi que l'équipement de 610 véhicules-moteur. La Confédération finance l'introduction de l'ETCS. Elle exerce en outre son autorité de surveillance. L'Office fédéral des transports (OFT) s'occupe de la procédure d'approbation des plans et octroie l'autorisation d'exploitation. Il surveille la construction, l'exploitation et l'entretien des installations et des véhicules par sondages.

Le 25 novembre 2004, l'OFT a octroyé l'autorisation d'exploitation pour une vitesse maximale de 160 km/h sur la ligne nouvelle Mattstetten–Rothrist. L'autorisation d'exploitation pour une vitesse maximale de 200 km/h est prévue pour juillet 2006. Au préalable, les preuves de sécurité doivent être fournies et les experts doivent donner leur feu vert.

Contenu complémentaire