Les CFF accueillent avec satisfaction le message sur la vue d'ensemble FTP que le Conseil fédéral vient d'adopter.

Les CFF accueillent avec satisfaction le message sur la vue d'ensemble FTP que le Conseil fédéral vient d'adopter. Le projet garantit le financement et la planification de l'offre de base ZEB (Futur développement de l'infrastructure ferroviaire). ZEB ne développe pas seulement l'offre en trafic voyageurs, mais il fournit parallèlement les conditions pour un transfert réussi du trafic de la route au rail.

Les CFF considèrent le message sur la vue d'ensemble FTPOuverture du lien dans une nouvelle fenêtre. adopté par le Conseil fédéral «comme jalon important pour la réalisation de l'offre de transport ferroviaire visée». Le rejet du projet entraînerait la stagnation de l'offre ferroviaire suisse. Le projet assure le financement indépendant des NLFA et la poursuite du projet Rail 2000 couronné de succès dans le cadre du «Futur développement de l'infrastructure ferroviaire (ZEB)»Ouverture du lien dans une nouvelle fenêtre..


Bases pour l'extension de l'offre ferroviaire dans toute la Suisse.

Le projet du Conseil fédéral prévoit un financement en faveur de l'offre de base de ZEB à hauteur de 5.2 milliards de francs. Ce montant garantit l'extension au cours des prochaines décennies du réseau ferré suisse adaptée à la demande croissante de transport. Les projets ZEB permettent de réduire les temps de parcours sur de nombreuses lignes du trafic voyageurs grandes lignes, d'y améliorer les correspondances et d'y densifier l'offre.

L'attractivité des liaisons entre l'est et l'ouest de la Suisse augmente sensiblement. Parallèlement, ZEB fournit les capacités nécessaires pour le transfert de la route au rail du trafic marchandises de transit ainsi que pour l'accélération du trafic ferroviaire marchandises domestique. En outre, ZEB façonne une base en vue du développement futur des trafics régionaux et RER.

Les CFF accueillent avec satisfaction le fait que le Conseil fédéral ne fasse plus dépendre les finances disponibles pour ZEB de l'augmentation des coûts des NLFA. Cela permet une garantie de planification, indispensable pour les investissements à long terme, dans du matériel roulant neuf par exemple.


Besoins en financements urgents.

Les CFF estiment comme appropriée la base légale procurée par l'actuel projet en faveur du préfinancement de transformations urgentes. Elle garantit que les projets prioritaires tels que le tunnel d'Eppenberg, les accès aux NLFA, la ligne diamétrale de Zurich (DML) et la transformation du n-ud de Lausanne puissent être financés déjà à partir de 2011. Cela permettra de combler la brèche jusqu'en 2015 qui verra la mise à disposition des premiers financements du fonds FTP.

Les grands projets d'infrastructure comportent forcément des risques. Les CFF constatent que le message en question ne prévoit pas de réserves financières permettant de réagir à des événements imprévisibles.


Décision prioritaire en faveur de l'offre de base urgente.

L'offre de base ZEB est une démarche minimale et urgente de développement dans le but de faire face à la croissance de la demande dans les transports publics. Ce concept prend strictement en compte le cadre financier de 5,2 milliards de francs fixé par la Confédération. Les CFF soutiennent la démarche de la Confédération visant à entériner par le présent message, en premier lieu l'offre de base et la réaliser le plus rapidement possible.

Les moyens mis à disposition ne permettent pas de résorber tous les goulets d'étranglement du réseau ferroviaire existants et futurs. Pour cette raison, les CFF et les cantons ont développé des options complémentaires sous la responsabilité de l'Office fédéral des transportsOuverture du lien dans une nouvelle fenêtre.. Elles complètent de façon ciblée l'offre de base ZEB dans les régions. Les CFF espèrent également qu'une décision politique sur le financement des options complémentaires soit prise dans les meilleurs délais.

Contenu complémentaire