Transformation de la gare de Courfaivre.

La gare de Courfaivre sera transformée en 2008. Les CFF et le canton du Jura y construiront un nouveau quai intermédiaire d’une hauteur de 55 cm. La géométrie des voies sera également adaptée, de même que les installations de sécurité et d’accueil à la clientèle. Une séance publique d’information destinée à la population a eu lieu aujourd’hui au Centre culturel et sportif.

En vue de l’introduction du RER bâlois et de ses rames modernes Flirt entre Delémont et Porrentruy à fin 2005, une première phase d’aménagement des gares de Courtételle, Bassecourt, Glovelier et St-Ursanne avait alors été réalisée. En 2006, c’était au tour de Porrentruy de voir sa gare aménagée. Une deuxième phase est prévue pour la transformation des gares de Courfaivre et de Courgenay.

La transformation de la gare de Courfaivre est programmée en juillet et août 2008. En effet, pendant cette période, d’importants travaux de renouvellement aux infrastructures auront lieu sur la ligne Delémont–Porrentruy qui demanderont sa fermeture temporaire et son exploitation par un service de bus. Les CFF ont jugé opportun de procéder aux travaux en gare de Courfaivre pendant cette période. Les travaux débuteront en mai et leur fin est prévue en octobre.

La gare sera dotée d’un nouveau quai intermédiaire entre les voies 1 et 2. D’une largeur de 4,60 m et d’une hauteur de 55 cm, il permettra d’entrer et de sortir confortablement des trains, en particulier pour les personnes à mobilité réduite et les poussettes. Le quai sera partiellement recouvert d’une marquise. Un espace d’information avec une salle d’attente complèteront les installations à disposition de la clientèle. La nouvelle disposition géométrique des voies de la gare et la signalisation transformée autoriseront l’entrée simultanée des trains en gare ce qui permettra un gain de temps.

En marge du projet d’infrastructure, un projet de P+Rail d’environ 20 places est à l’étude par CFF Immobilier.

Le coût des travaux est estimé à 3,8 millions de francs qui seront pris en charge par le canton du Jura, après approbation par le Gouvernement et le Parlement, et par les CFF, également sous réserve d’approbation.

Contenu complémentaire