CFF Cargo modernise l’atelier industriel de Bellinzone.

Dans les cinq prochaines années, CFF Cargo investira 30 millions de francs dans l'atelier industriel de Bellinzone et débutera plusieurs programmes destinés à accroître la productivité. Les mesures permettront de fournir des services de maintenance à des coûts moins élevés et conduiront dans les trois prochaines années à la suppression d’environ 70 postes, mais sans aucun licenciement.

CFF Cargo doit augmenter considérablement la productivité de son atelier industriel de Bellinzone. La perte d’une commande d’un montant en millions à deux chiffres a illustré cette nécessité de manière extrêmement explicite. CFF Cargo a donc lancé plusieurs programmes à Bellinzone. A l’aide de la méthode japonaise Kaizen et de la méthode des observations instantanées (MTM), les processus de travail et les postes seront analysés en profondeur, réorganisés et optimisés. De plus, le temps de travail doit devenir plus flexible et être mieux axé sur la demande.

Dans les prochaines années, CFF Cargo investira 30 millions de francs pour moderniser les installations de production et les bâtiments de l’atelier industriel de Bellinzone. Chaque année, la société consacrera simultanément environ un million de francs dans la formation continue des employés. Grâce aux mesures prises, les travaux de maintenance pourront être réalisés à moindre coût et avec des effectifs réduits. Au cours des trois prochaines années, CFF Cargo supprimera quelque 70 postes dans l’atelier industriel de Bellinzone.

«Le site de l’atelier industriel de CFF Cargo à Bellinzone se trouve sur l’axe international Nord-Sud et bénéficie d’un bon positionnement stratégique. Les coûts sont toutefois supérieurs de près de 20% au niveau du marché. La compétitivité de l’atelier industriel et donc l’existence de plus de 300 emplois sont menacées», explique Daniel Nordmann, Président de la Direction de CFF Cargo.


Le site de Bellinzone consolidé par des commandes supplémentaires.

Conformément à ce qui a été décidé en mars 2006, CFF Cargo contrôle l’ensemble de son secteur Maintenance dans le but d’accroître la productivité dans toute la Suisse et donc de réduire les coûts. Avec le repositionnement, l’atelier industriel de Bellinzone devient l’unique centre de compétences pour le gros entretien des locomotives de ligne et les wagons de marchandises. Cela comprend également les travaux de maintenance sur les locomotives polycourant modernes pour l’Allemagne et l’Italie. Par ailleurs, CFF Cargo a déplacé d’autres tâches de Bienne à Bellinzone. A l’avenir, le traitement acoustique de la flotte de wagons de marchandises s’effectuera principalement à Bellinzone. CFF Cargo entretient au total 565 locomotives de ligne à Bellinzone – dont 80 de la dernière génération – ainsi que 17 000 wagons de marchandises.


Des suppressions de postes sans licenciements.

La suppression de quelque 70 postes dans les trois prochaines années, s’effectuera en premier lieu par le biais des fluctuations naturelles et des départs à la retraite. De plus, les contrats temporaires ne seront pas prolongés. Environ 25 personnes se reconvertiront dans le projet CFF interne «Nouvelle orientation professionnelle» (NOA). Des spécialistes aident ces collaboratrices et collaborateurs dans leur formation continue et leur reconversion dans de nouvelles tâches au sein ou hors des CFF.


Des investissements dans des installations modernes.

L’élément-clé du programme d’investissement de 30 millions de francs consiste en un nouveau banc d’essai pour locomotives, opérationnel depuis juin 2006. Par ailleurs, la société investira également dans des machines destinées à la remise en état des essieux et dans une installation d'auscultation par ultrasons. Enfin, en transformant l’entrepôt, CFF Cargo améliore le flux de matériel.


La maintenance se concentrera à Chiasso.

Le centre d’entretien de Chiasso deviendra, avec les autres installations à Lausanne, Muttenz et Dietikon (gare de triage de Limmattal), un site de maintenance important de CFF Cargo. L’entretien des locomotives de ligne, actuellement effectué dans le centre d’entretien de Bellinzone, et l’ensemble des travaux de maintenance de l'installation de service de Lugano-Vedeggio, seront concentrés à Chiasso. Là, ce centre d’entretien sera rénové et agrandi, les premiers travaux ayant débuté en mars. Le centre d’entretien de Chiasso comptera environ 45 employés, soit un doublement des effectifs. Par ailleurs, CFF Cargo constitue une équipe mobile à Bellinzone. CFF Division Voyageurs y effectuera en outre l’entretien de la flotte TILO en toute autonomie. Comme cela avait déjà été annoncé, le centre d’entretien de Lugano-Vedeggio sera fermé. Au total sept collaborateurs des installations de service au Tessin seront transférés à NOA.


Mesures dans toute la Suisse.

Les mesures prises dans l’atelier industriel de Bellinzone font partie du repositionnement global du secteur Maintenance de CFF Cargo. Les premières mesures sont déjà appliquées dans l’atelier industriel de Bienne ainsi que dans les centres d’entretien dans toute la Suisse. Comme annoncé en 2006, CFF Cargo table globalement sur la suppression de 200 à 220 postes sur l’ensemble du territoire helvétique. Grâce au repositionnement du secteur Maintenance, CFF Cargo accroît la productivité et augmente ainsi sa compétitivité sur le marché des transports.

Contenu complémentaire