La liaison Mendrisio–Varese en bonne voie.

Lors de sa dernière séance, le Conseil d'administration des CFF a approuvé l'avant-projet pour la construction de la ligne transfrontalière de Mendrisio TI à Varese (I). La mise en service de cette nouvelle ligne est prévue pour 2011. Elle permettra le développement du trafic régional dans le triangle Lugano–Como–Varese. Avec cette liaison, les Tessinois disposeront d'une correspondance directe avec l'aéroport milanais de Malpensa. De plus, elle réduira le temps de parcours entre le Tessin et la Suisse romande de deux heures.

La FMV ou Ferrovia Mendrisio–Varese occupe une position centrale dans le développement de l'offre du trafic d'agglomération entre le Tessin et la Lombardie. La nouvelle ligne de chemin de fer offrira une liaison régionale transfrontalière RER de Bellinzona et Como à Mendrisio et Varese. En outre, des trains InterRegio directs sont prévus pour relier toutes les deux heures Lugano à l'aéroport de Malpensa. Enfin, la nouvelle ligne permettra de réduire de plus de deux heures le temps de parcours entre le Tessin et la Suisse romande. A l'avenir, le voyage en train entre Lausanne et Lugano par le Simplon et Gallarate ne durera plus que 3 heures et 15 minutes au lieu des actuelles 5 heures et 20 minutes. Les CFF comptent sur un potentiel de croissance annuelle de plus de trois millions de voyageurs sur la nouvelle relation.

Les CFF ont désormais accepté l'avant-projet de la FMV. La ligne mesure 17,7 kilomètres, dont 6,5 établis en Suisse. Le tronçon de 11,2 kilomètres à construire sur territoire italien sera financé et réalisé par l'Italie. Du côté suisse, les premiers 4,5 kilomètres de la ligne déjà existante entre Mendrisio et Stabio et dédiée au trafic marchandises seront mis à double voie. Depuis Stabio jusqu'à la frontière italienne distante de deux kilomètres, une nouvelle double voie sera posée. Les CFF transformeront la gare de Mendrisio en adéquation avec cette nouvelle ligne. Les travaux commenceront dans le courant de 2008 et la mise en service est prévue pour le changement d'horaire de décembre 2011.

L'investissement du côté suisse atteint quelque 137 millions de francs (base de prix décembre 2006). Les CFF participent à hauteur de 68,25 millions de francs aux investissements financés dans le cadre du fonds d'infrastructure de la Confédération. Le reste est supporté par le canton du Tessin. Le gouvernement de ce dernier a voté en mars 2007 le crédit à adopter dans le courant de l'automne prochain par le Parlement cantonal. L'investissement à consentir par l'Italie se monte à quelque 330 millions de francs.


Disponibilité et stabilité augmentées grâce à la mise en réseau de la technique d'acheminement.

Le Conseil d'administration des CFF a également approuvé un crédit de 95 millions de francs pour moderniser à l'échelle du pays le système de la technique d'acheminement utilisé pour la télécommande des installations d'enclenchement installées dans les gares et étendre en conséquence son réseau des données. La technique d'acheminement actuelle est composée de plusieurs systèmes, parfois pas compatibles, et disposés dans 25 centres de télécommande. Les CFF veulent remplacer d'ici 2012 ces différents systèmes par l'interface unifié «réseau ILTIS». La nouvelle technologie crée les conditions pour concentrer d'ici 2015 la commande du trafic ferroviaire des réseaux CFF et BLS à partir des centres d'exploitation de Lausanne, Olten, Zurich, Spiez (BLS) et Bellinzona.

La modernisation, la standardisation et la mise en réseau de la technique d'acheminement permettent une conduite d'exploitation plus souple et augmentent la disponibilité du système. En outre, elles permettent de réduire les conséquences en cas de perturbation par la répartition de la technique d'acheminement sur de plus petites, mais plus nombreuses sections du réseau ferroviaire. De plus, la mise en réseau permet, en cas de panne éventuelle du système d'un centre d'exploitation, de desservir ses installations d'enclenchement par redondance à partir d'un autre centre d'exploitation.

Contenu complémentaire