Le concept de transport pour l'Euro 2008 est sur les rails!

Pour la première fois lors d'un événement de cette importance, l'utilisation des transports publics dans toute la Suisse pendant 36 heures sera incluse dans le billet d'entrée au stade. Benedikt Weibel (délégué du Conseil fédéral à l'Euro 2008), Thomas Berner (chef du Secteur Infrastructure et Transports de la Structure des pouvoirs publics), Andreas Meyer (président de la direction des CFF SA) et Christian Mutschler (directeur du Tournoi en Suisse, Euro 2008 SA) ont, lors d'une conférence de presse, donné des précisions sur l'état d'avancement de la planification en matière de transports pour le tour final du Championnat d'Europe de football. Ils ont présenté le concept de transport de la Suisse pour l'UEFA EURO 2008.

«Il s'agit de maîtriser les énormes flux de trafic générés par l'Euro 2008 en respectant autant que possible l'environnement», a déclaré Benedikt Weibel lors de la présentation aux médias du «Concept de transport de la Suisse pour l'UEFA EURO 2008». Les objectifs visés sont ambitieux, qu'on en juge: la part des transports publics (TP), ou split modal, sur les trajets aller-retour devra se situer à 80% en trafic de proximité et à 60% en trafic longue distance. Selon Thomas Berner, le but est de faire en sorte que les visiteurs, les fonctionnaires, les gens de presse et les bénévoles utilisent au maximum les transports en commun en juin 2008.


Le billet combiné aura une validité de 36 heures.

C'est pourquoi, pour la première fois lors d'un événement de cette importance, l'offre globale de TP sera incluse dans le billet d'entrée au stade, comme l'a précisé Andreas Meyer, président de la direction des CFF. Les personnes en possession d'un billet valable pour un match pourront emprunter gratuitement les bateaux de ligne, les chemins de fer et les transports en commun de toutes les villes suisses le jour de la rencontre et pendant les douze heures suivantes, sur l'ensemble du territoire national. Les visiteurs sans billets d'entrée se verront proposer en juin 2008 des titres de transport spéciaux sous forme d'abonnement général et demi-tarif. De plus, l'offre de transports nocturnes sera étoffée en trafic local, régional et grandes lignes. L'Euro 2008 se pose ainsi en pionnier de l'écocompatibilité et même d'exemple à suivre pour les tournois futurs.


Démarche coordonnée avec l'Autriche.

Afin de s'acquitter au mieux des tâches à venir dans le domaine des transports, l'Autriche et la Suisse coordonnent leurs activités sur les sujets essentiels. L'Autriche a notamment opté elle aussi pour le billet combiné. Selon le principe «deux pays, un Tournoi», la signalisation et l'information en matière de circulation devront être autant que possibles identiques des deux côtés de la frontière. Le chef du Secteur Infrastructure et Transports a montré comment les deux pays entendent aménager la signalisation dans les gares, les aéroports, sur les autoroutes et aux abords des stades. Le concept de transport de l'Autriche a été présenté au public aujourd'hui jeudi à Vienne.

Le billet combiné sera financé par la Confédération et Euro 2008 SA à hauteur de quatre millions de CHF chacune ainsi que par les transports publics, comme ceux-ci s'y sont engagés. Euro 2008 SA a également inscrit 4 millions de CHF à son budget pour la coopération avec les Chemins de fer autrichiens (ÖBB). Ainsi, Euro 2008 SA financera le billet combiné en Suisse et en Autriche pour un total de 4 millions de CHF. Christian Mutschler, directeur du Tournoi en Suisse, voit dans cette participation d'Euro 2008 un investissement judicieux, une contribution importante à l'écologie et une véritable valeur ajoutée pour les visiteurs.


» www.cff.ch