Augmentation des prestations – résultat positif malgré une perte en trafic marchandises.

Le groupe CFF a enregistré lors du premier semestre 2007 un résultat de 92,3 millions de francs. Cela représente 32,9 millions de plus que pour la même période de l’année précédente. Voyageurs et Immobilier ont largement contribué à cette bonne marche des affaires. Les prestations de transport des six premiers mois sont supérieures aux valeurs de l’an dernier, en trafic voyageurs comme en trafic marchandises. CFF Cargo n’a pas pu améliorer son résultat négatif et enregistre une perte de 35,5 millions de francs, un montant proche de celui de l’an dernier.

Le groupe CFF a amélioré de 66,1% son résultat d’exploitation lors du premier semestre 2007, avec 160,3 millions de francs, contre 96,5 millions de francs pour la même période de l’année précédente. Le résultat du groupe, avec 92,3 millions de francs, est 55,4% plus élevé que pour le premier semestre 2006.

Les prestations de transport en trafics voyageurs et marchandises ont augmenté de manière sensible. Le nombre de voyageurs-kilomètres a augmenté de 5%, tandis que le nombre de tonnes-kilomètres transportées par CFF Cargo a augmenté de près de 13%. Les produits de transport, avec 1'714,4 millions de francs, sont 6,9% plus élevés que l’année précédente.


Trafic voyageurs.

Le trafic voyageurs a enregistré lors du premier semestre 2007 des produits de transports de 1'195,9 millions de francs (+6,2%). Le résultat d’exploitation s’améliore de 74,9 millions (1'846,5 millions de francs). Simultanément, les charges d’exploitation ont augmenté de 13,2 millions, pour atteindre 1'722 millions de francs. Le résultat de ce domaine d’activité est de 90,9 millions de francs, soit 52,8 millions de mieux que pour le premier semestre 2006.

Les CFF enregistrent une hausse supérieure à la moyenne sur l’axe est-ouest, notamment sur les lignes Genève–Bienne–Zurich et Genève–Berne–Zurich–St-Gall. Le nombre de clients fidélisés se développe de manière positive également: fin juin 2007, on dénombrait 325'076 abonnements généraux en circulation (juin 2006: 299'177) ainsi que 2'083'995 abonnements demi-tarif (juin 2006: 2'023’109).

L’indice de satisfaction globale de la clientèle atteint 77 points, soit 0,2 de plus que pour l’année dernière. Les clientes et les clients ont jugé plus positivement que par le passé la ponctualité, l’information en cas de perturbations ainsi que la propreté dans les trains. Le rapport prix/prestation ainsi que l’offre en places assises ont en revanche été moins bien jugés que l’année dernière. Dans certains trains, le nombre de places assises aux heures de pointe est limité. Les CFF s’efforcent de maintenir au strict minimum le nombre de places debout dans les trains, en adaptant le matériel roulant et en informant la clientèle de manière ciblée. Là où l’horaire le permettait, des trains ont été renforcés, comme par exemple entre Bâle et Zurich ou entre Genève et Lausanne.

Durant le premier semestre de l’année, il a été trouvé un accord avec le surveillant des prix, qui permet aux transports publics d’augmenter les tarifs de 3,1 pour cent en moyenne au prochain changement d’horaire.

Avec la mise en service de la nouvelle relation TGV entre Bâle et Paris en juin 2007, l’offre en trafic international a sensiblement gagné en attractivité. La collaboration avec la SNCF dans le cadre de la société commune Lyria a pu être intensifiée et a permis l’élaboration d’une nouvelle convention. Les CFF ont acquis une rame TGV supplémentaire et ont également mené d’intenses discussions avec les FS sur les développements futurs de leur société commune CisalpinoOuverture du lien dans une nouvelle fenêtre.. La livraison retardée par l’industrie du nouveau matériel Cisalpino est source de problèmes.

La ponctualité en trafic voyageurs se situait, pour le premier semestre 2007, légèrement au-dessus des valeurs de l’année précédente. La ponctualité des trains à l’arrivée atteignait 96,3% (2006: 96,1%). Pour la première fois, il n’a été pris en compte que les jours travaillés. Le week-end, les valeurs de ponctualité sont dans l’ensemble plus élevées. La ponctualité est désormais également mesurée en tenant compte du nombre de voyageurs touchés par les retards. Cette «ponctualité-voyageurs» se situe, avec 94,7%, 1,5% en deçà des valeurs de ponctualité des trains à l’arrivée. En d’autres termes: les voyageurs dans des trains bien remplis des heures de pointe sont plus fortement touchés par les retards. La disponibilité des véhicules a pu être améliorée de manière sensible.


Trafic marchandises.

En trafic marchandises, les CFF ont amélioré de 7,6% leurs produits de transport, pour atteindre 530,5 millions de francs. Avec 6,8 milliards de tonnes nettes par kilomètre, les prestations de transport ont augmenté de 13,3% par rapport à la même période de l’année dernière. Il n’en résulte néanmoins pas d’amélioration du résultat: CFF Cargo enregistre pour le premier semestre 2007 une perte de 35,5 millions de francs, au même niveau que l’année dernière.

Plusieurs raisons ont mené à ce résultat insatisfaisant. A l’étranger, CFF Cargo a crû de manière très rapide et augmenté ses prestations de transport de 43% (en Allemagne) et 64% (en Italie). Ces prestations supplémentaires n’ont pas pu être toutes effectuées par CFF Cargo, mais ont dû, pour une part importante, être confiées à des opérateurs tiers. La croissance rapide et réjouissante de la clientèle a donc mené à des coûts supplémentaires plus importants que prévu.

En Suisse, la concentration de trafics entre certaines branches ainsi que leurs répercussions régionales ont entraîné des coûts plus élevés, tandis que les prestations de transport restaient stables. CFF Cargo a pu conclure des ententes avec des clients-clés afin d’adapter certains tarifs ces prochaines années.

Dans le domaine de l’entretien, les baisses de coûts planifiées n’ont pas encore pu être réalisées. Des mesures appropriées ont été prises.

Les CFF et la SNCF se sont rapprochés en trafic marchandises également, et ont signé une convention de coopération pour la production commune transfrontalière entre Mulhouse (F) et Buchs SG. Les bases d’une poursuite de la collaboration sont donc posées.

La ponctualité en trafic marchandises se situait en dessus des valeurs minimales: en trafic international nord-sud, la ponctualité atteignait plus de 80%, tandis qu’elle atteignait 89% en trafic intérieur.

Les fournisseurs et les clients connaissent la fiabilité de leur partenaire CFF Cargo. Là-dessus, il n’y a rien à changer. CFF Cargo s’efforcera, en étroit contact avec les clients, d’améliorer encore la qualité. La stratégie de CFF Cargo est la bonne. Mais elle doit être encore plus conséquente et mieux appliquée, de manière à ce que cette hausse des trafics produise un résultat positif.


Infrastructure.

Le résultat d’exploitation de CFF Infrastructure est de 10 millions de francs, ce qui représente 10,8 millions de francs de moins que pour la même période de l’année précédente.

Dans le domaine du Réseau, la vente de sillons a poursuivi son développement réjouissant. Le nombre total de sillons-kilomètres vendus a augmenté de 1,6% par rapport à l’an dernier, pour atteindre 76,6 millions. Les kilomètres parcourus par des tiers sur le réseau CFF a augmenté de 6,9% pour atteindre 6,5 millions de kilomètres.

Afin d’améliorer encore le résultat dans le domaine du Réseau, des mesures ont été prises ces derniers mois, notamment dans le secteur de l’entretien. Afin d’améliorer encore la ponctualité sur le réseau, les CFF ont lancé un programme spécifique «Ponctualité». La mesure de la ponctualité sur le réseau CFF doit être encore plus différenciée.

Dans le domaine de l’énergie, des températures clémentes ont entraîné une baisse de la consommation de courant. Les prix bas de l’électricité ont permis une optimisation de l’énergie avec moins de production propre, plus de contributions étrangères et le maintien d’un niveau d’eau élevé dans les barrages.


Immobilier.

Dans le domaine Immobilier, les produits d’exploitation ont augmenté de 2%, pour atteindre 305,7 millions de francs. Le produit des cessions a atteint 22,7 millions de francs (+37,0%). Le bénéfice d’Immobilier pour la période, après paiements compensatoire et versement pour l’assainissement de la Caisse de pensions, s’élève à 18 millions de francs, soit 48,6% de moins qu’en 2006.

Le développement du chiffre d’affaires dans les 30 plus grandes gares est en forte hausse par rapport à l’année dernière et se situe à nouveau au-dessus de l’indice du commerce de détail. Le chiffre d’affaires des activités des sept gares RailCityOuverture du lien dans une nouvelle fenêtre. s’élève à 475 millions de francs (+7,3%).

Les bénéfices enregistrés dans le domaine de l’Immobilier sont utilisés d’une part comme paiements compensatoires à l’Infrastructure, et d’autre part pour l’assainissement partiel de la sous-couverture de la Caisse de pensions des CFF.


Unités centrales et personnel.

Les unités centrales ont bouclé le premier semestre avec un résultat d’exploitation équilibré. Les économies menées dans certaines unités ont contribué à ce meilleur résultat.

En 2007, les CFF emploient une moyenne de 27 500 collaboratrices et collaborateurs. Cela représente 558 collaborateurs de moins que l’année précédente. Malgré cette baisse, les coûts de personnel ont augmenté, en raison de l’introduction de la nouvelle CCT et des négociations salariales de l’année dernière, ainsi que par les dépenses plus élevées pour la Caisse de pensions.

Les résultats de l’enquête de satisfaction menée régulièrement auprès du personnel ont montré un développement négatif : la valeur totale pour l’ensemble des secteurs d’activité a baissé de 62 à 59 points, la valeur la plus basse depuis 2002. Les CFF s’efforcent de prendre des mesures concrètes dans tous les domaines affin d’améliorer ces valeurs. Les modifications d’organisation doivent notamment être mieux préparées et réalisées, les entretiens avec les collaborateurs doivent être menés avec davantage d’attention.

Le 1er janvier 2007, la Caisse de pensions des CFF est passée de la primauté des prestations à la primauté des cotisations. En outre, dès le 1er janvier 2007, l’assainissement partiel de la Caisse de pensions est en route, avec un prêt assuré de 1,2 milliard de francs sur une durée de 25 ans. Un prêt avec intérêts de 4%, amorti dès 2011. En mars 2007, les CFF ont versé 293 millions de francs supplémentaires à la Caisse de pensions.

La situation inchangée et insatisfaisante de la Caisse de pensions des CFF charge fortement l’entreprise et les collaborateurs, et affaiblit sensiblement la position de l’entreprise sur le marché du travail.

Le financement de la Caisse de pensions augmente les charges financières des CFF. Malgré tous les efforts des CFF, ceux-ci ne pourront pas assainir seuls la Caisse de pensions. Les CFF attendent que la Confédération fournisse également sa part. Le Conseil fédéral a décidé en mai d’élaborer une proposition en vus d’une consultation.


Contributions des collectivités publiques.

Les prestations des pouvoirs publics se sont élevées durant le premier semestre 2007 à un total de 942,7 millions de francs (+2,0%). Les indemnisations ont augmenté de 15,5 millions de francs pour atteindre 334,1 millions de francs (+4,9%). Les prestations de la Confédération pour l’infrastructure selon le cadre financier pour le maintien de la substance et la contribution à l’exploitation ont atteint un total de 608,6 millions de francs (+0,5%).


Perspectives.

En trafic voyageurs, les CFF s’attendent pour le deuxième semestre 2007 à une poursuite de la hausse de la demande et à un développement positif des recettes. La satisfaction de la clientèle devrait poursuivre sa progression grâce aux mesures supplémentaires prises en matière de ponctualité et dans l’information à la clientèle.

Les préparatifs de l’Euro 2008 battent leur plein. Service, qualité et satisfaction de la clientèle sont les objectifs des CFF pour ce grand événement.

En trafic marchandises, la croissance au-dessus de la moyenne en trafic international devrait se poursuivre: 90% des contrats sont déjà signés. L’assainissement du domaine de la maintenance n’aura des répercussions sur les chiffres qu’avec un certain retard. Le domaine du trafic marchandises terminera l’année 2007 avec une perte à peu près identique à celle de l’année dernière. En raison des chiffres négatifs du premier semestre 2007, l’objectif d’atteindre des chiffres noirs en 2008 est retardé. Un groupe de travail de CFF Cargo effectue, d’ici la fin de l’année, une analyse de la situation.

Dans l’ensemble, les CFF s’attendent, en raison d’une bonne marche générale des affaires, grâce à une augmentation du chiffre d’affaires et grâce aux pressions effectuées sur les coûts en 2007, à un résultat annuel positif, qui sera du même ordre de grandeur que celui de l’année dernière.


Deux affaires politiques importantes.

Le financement des transports publics (FTP)Ouverture du lien dans une nouvelle fenêtre. ainsi que l’assainissement de la Caisse de pensions des CFF sont deux points qui occuperont les CFF durant le second semestre de l’année.

Le «développement des futures infrastructures ferroviaires» (ZEB)Ouverture du lien dans une nouvelle fenêtre. permettra en trafic grandes lignes des temps de parcours raccourcis, des correspondances améliorées et une densification de l’offre pour les voyageurs. Simultanément, des capacités nécessaires seront crées pour la réussite du transfert du trafic de transit de la route au rail. Afin d’atteindre ces objectifs, il est indispensable que le projet ZEB puisse être réalisé comme il a été proposé par l’Office fédéral des Transports.

Dans la cadre de l’assainissement nécessaire et urgent de la Caisse de pensions CFF, les parts des anciens retraités et des ayants droit AI doivent également être assainies. Les CFF attendent que la Confédération assume sa part sous la forme d’une recapitalisation appropriée pour la part des retraités et des ayants droit AI. Si le Conseil fédéral décide d’élaborer cette année une proposition de prise de position sur l’assainissement de la Caisse de pensions CFF, cela représenterait un premier pas vers une solution politique. La proposition en vue d’une consultation devrait être prête fin 2007. L’objectif des efforts de la Confédération doit être de tendre la main pour un assainissement durable de la Caisse de pensions CFF. C’est pour cela que des réserves de liquidités sont essentielles.

Contenu complémentaire