Halte de Prilly-Malley: le 1er coup de pioche a été donné.

Le développement du RER Vaudois franchit aujourd'hui une nouvelle étape: le premier coup de pioche de la halte de Prilly-Malley a eu lieu ce matin.

Après moins de 18 mois d'études, de négociations et d'approbation, la nouvelle halte de Prilly-Malley entre dans sa phase de réalisation: le premier coup de pioche a été donné ce matin par François Marthaler, Conseiller d'Etat et chef du Département des Infrastructures, Paul Blumenthal, chef du trafic Voyageurs CFF, et Alain Gillièron, syndic de Prilly, en présence des autorités des villes de Lausanne, Prilly et Renens.

La halte de Prilly-Malley va contribuer à accroître le trafic sur le RER vaudois et l'introduction de rames FLIRT favorisera la cadence à 15 minutes entre Cossonay et Cully.

Située à mi-distance entre les gares de Lausanne et Renens, la future halte de Prilly-Malley sera équipée d'un quai central et de deux quais extérieurs. Elle disposera d'un nouveau passage piétonnier sous-voies près du passage routier existant de l'Avenue du Chablais. Cette nouvelle halte comprendra quatre voies mais seules trois voies seront utilisées en première étape. Une exploitation totale sur les quatre voies interviendra ultérieurement dès que la 4ème voie Lausanne–Renens VD, prévue dans le cadre du projet ZEB, sera construite.

Le projet du RER vaudois est essentiel pour l'avenir de la région lausannoise regroupant près de 50% des emplois du canton. L'ouverture de la halte de Prilly-Malley s'intègre parfaitement dans la politique cantonale d'aménagement du territoire et de planification des transports, consistant à densifier l'urbanisation dans des zones bien desservies par les transports publics.

La halte valorisera le développement planifié du quartier de Malley et, par ricochet, de celui de Sébeillon. Le potentiel actuel de la halte est de 8500 habitants et emplois dans un périmètre de 500 m. A l'horizon 2020, son potentiel sera de 12 500 habitants et emplois avec une réserve de 2500 habitants et emplois. Avec le développement du RER d'ici à 2020, le nombre de voyageurs entre Renens et Lausanne va croître de 68% par rapport à 2005. La première étape de développement du RER Vaudois, comprenant le projet de halte de Prilly-Malley, fait partie des projets urgents retenus par la Confédération dans le fonds d'infrastructure. Elle pourra ainsi bénéficier d'une contribution fédérale de 50%, ramenant la charge du canton à 40 millions de francs. Les travaux d'exécution ont été confiés aux CFF et devraient durer au moins jusqu'en 2011.

» Dossier de presse et illustrations Luscher-Architectes Lausanne.

Contenu complémentaire