Le service des objets trouvés CFF est très sollicité.

Chaque jour, plus de 250 objets sont perdus dans les trains, un chiffre en augmentation. Pratiquement la moitié des objets perdus retrouvent leur propriétaire. Ce service génère des coûts élevés, qui ne sont pas couverts par les recettes encaissées. C'est pourquoi les CFF adaptent les frais pour ce service dès le 14 décembre prochain.

88 000 objets ont été perdus l'an dernier dans les transports publics. Cette année, leur nombre atteindra les 100 000. La conservation, le classement, la restitution ou la revente de ces objets nécessitent une logistique importante. Les coûts de celle-ci ne sont que partiellement couverts par les recettes des frais de restitution et la vente des objets non restitués. C'est pourquoi les CFF doivent adapter les frais de restitution des objets trouvés. Désormais, la restitution d'un objet perdu coûtera 20 francs (jusque là 10 francs). Les détenteurs d'un abonnement demi tarif ou d'un abonnement annuel de parcours ne paient que la moitié (10 francs, au lieu de 5 francs auparavant). Les possesseurs d'un abonnement général ne paient que 5 francs.

Rien ne change en ce qui concerne l'avis de perte: celui-ci peut être effectué gratuitement via Internet à l'adresse www.cff.ch/objetstrouves. Il est également possible de signaler la perte d'un objet par téléphone auprès du Rail Service (0900 300 300, CHF 1,19/Min.) ou pour 15 francs auprès d'un guichet des transports publics. Dans 48 pour cent des recherches, l'objet est retrouvé. Près de la moitié des objets perdus retrouvent donc leur propriétaire. Pour les autres, ceux-ci sont vendus après expiration du délai légal de conservation sur le site Internet www.fundsachenverkauf.chOuverture du lien dans une nouvelle fenêtre..

Tous les clients CFF qui viennent récupérer un objet perdu se font offrir, jusqu'à épuisement du stock, un set «easyfind», qui leur permet d'enregistrer et ainsi de retrouver plus facilement leurs objets de valeur.

Contenu complémentaire