Thierry Lalive d’Epinay, président du Conseil d’administration, annonce son retrait pour fin 2008.

Le président du Conseil d’administration des Chemins de fer fédéraux suisses, Thierry Lalive d’Epinay, a informé le Conseil fédéral qu’il remettait son mandat pour la fin 2008. Après dix ans passés à la tête des CFF, Monsieur Lalive d’Epinay veut, par son annonce de départ, donner suffisamment de temps au Conseil fédéral pour régler sa succession. Jusqu’à la fin de cette année, Thierry Lalive d’Epinay veut apporter une solution à deux grands problèmes de l’entreprise: le financement encore ouvert de la Caisse de retraites CFF et l’assainissement de CFF Cargo.

Thierry Lalive d’Epinay a annoncé ces derniers jours au Conseil fédéral son intention de remettre pour la fin 2008 son mandat de Président du Conseil d’administration de la SA CFF. «En annonçant suffisamment tôt mon retrait, je veux laisser assez de temps pour la recherche d’un remplaçant approprié pour conduire à l’avenir cette formidable entreprise», a déclaré Thierry Lalive d’Epinay. Lorsqu’il quittera sa fonction en décembre 2008, Monsieur Lalive d’Epinay sera âgé de 64 ans et aura passé dix ans en tant que président du Conseil d’administration des CFF.

Thierry Lalivre d’Epinay est le premier président du Conseil d’administration de la SA CFF créée en tant que société anonyme de droit public dans le cadre de la réforme des chemins de fer de 1999. Durant sa présidence, les CFF sont passés du statut de régie fédérale à celui d’une entreprise moderne disposant de structures claires et une orientation sur ses différents domaines d’affaires. A cette occasion il a beaucoup contribué à développer et à renforcer les CFF lors de l’ouverture du marché et de la concurrence.

L’efficacité et la productivité de l’entreprise ont été constamment améliorées. Les CFF ont largement augmenté leurs prestations en trafics voyageurs et marchandises depuis 1999. Parallèlement, le nombre de collaborateurs a diminué régulièrement au cours des dernières années. Le président du Conseil d’administration a largement contribué à ce que cette évolution ainsi que la diminution du nombre de collaborateurs se réalisent de façon satisfaisante selon les contrats sociaux et en étroit contact avec les partenaires sociaux.

L’un des points forts de la carrière de Thierry Lalive d’Epinay a certainement été la réalisation de Rail 2000 qui a culminé le 12 décembre 2004 avec l’introduction du nouvel horaire. Les bases ont alors été jetées en vue du succès des CFF de ces dernières années. Il a également contribué à l’introduction réussie de l’ ETCS en Suisse, l’un des premiers pays européens à se doter de ce système de sécurité, à la modernisation rapide du matériel roulant afin d’en augmenter la capacité sur le réseau suisse et à la planification et la transformation des réseaux RER. Thierry Lalive d’Epinay a joué un rôle prépondérant en 2006 lorsqu’il s’est agi de remplacer le directeur général exécutif lors du départ de Benedikt Weibel remplacé par Andreas Meyer dès le 1er janvier 2007.

Parmi les défis actuels de Thierry Lalive d’Epinay figurent l’assainissement urgent de la Caisse de pensions CFF et le redressement de CFF Cargo. Le président du Conseil d’administration veut empoigner énergiquement dans le courant de l’année ces deux affaires qui grèvent beaucoup les comptes des CFF et les conduire à une bonne solution.

Il est nécessaire d’agir dans le domaine de la Caisse de pensions; il est très important pour les collaborateurs et pour toute l’entreprise que la Confédération introduise le processus de consultation en vue de l’assainissement le plus rapidement possible et que le Conseil fédéral élabore cette année encore le message correspondant.

C’est aussi à Thierry Lalive d’Epinay que revient la réalisation à fin 2006 d’un examen sur la rentabilité et la transparence des coûts dans le trafic déficitaire de Cargo, après l’achèvement satisfaisant du positionnement stratégique dans le domaine du trafic longue distance. Entretemps, on a tiré les conséquences de cet examen, dont les résultats étaient disponibles au début de l’été 2007. Le Conseil d’administration et le nouveau directeur général exécutif ont défini comme buts centraux l’assainissement de CFF Cargo et l’amélioration de la transparence financière.

Thierry Lalive d’Epinay a assuré le Conseil fédéral qu’il resterait engagé auprès des CFF jusqu’à la fin de l’année 2008 et qu’en cela il soutiendrait les forces opératives dans leur travail. La succession de Thierry Lalive d’Epinay a été lancée.



Thierry Lalive d’Epinay. Ingénieur diplômé ETH, il est, outre son activité aux CFF, partenaire à la direction de la maison HPO AG à Freienbach, active dans le conseil aux entreprises et membre de deux conseils d’administration et d’un conseil de fondation. Il est né en 1944 et vit dans la région zurichoise. Il a été nommé par le Conseil fédéral en tant que président du Conseil d’administration des CFF le 1 er janvier 1999 et confirmé dans son mandat en 2003 et en 2007.

Contenu complémentaire