Plus rapide, plus fréquent, plus confortable – l’horaire 2009.

Avec l’horaire 2009, les CFF étendent sensiblement l’offre en faveur de leur clientèle. Les kilomètres-trains augmentent de plus de cinq pour cent. Grâce à la mise en marche de trains supplémentaires, les CFF élargissent l’offre en places assises aux heures de pointe. D’autres trains supplémentaires viennent augmenter l’offre également aux heures extrêmes. Des réductions de temps de parcours abrègent le voyage vers le Tessin, Milan, Venise et Florence par le Saint-Gothard. Pour la première fois, les nouveaux trains ETR 610 de Cisalpino relieront la Suisse à l’Italie. A long terme, les CFF investiront près de 19 milliards de francs pour du matériel roulant neuf. Afin d’améliorer l’information sur l’horaire et sur les perturbations, les CFF offrent dès aujourd’hui la possibilité de s’informer au moyen du téléphone portable.

Le nombre de voyageurs à utiliser l’offre ferroviaire est en constante augmentation. En 2007, le nombre de voyageurs empruntanrt les trains CFF a crû de 7,6 pour cent par rapport à l’année précédente. Pour l’année en cours, une forte augmentation se dessine à nouveau. L’abonnement général (AG) a atteint un nouveau record avec 350 000 unités en circulation, soit une augmentation de 25 pour cent ou 70 000 unités par rapport à décembre 2004 lors de l’introduction de Rail 2000. La forte croissance de la clientèle, tant en trafic des navetteurs que dans celui des loisirs, conduit par contre à la raréfaction des places assises aux heures de pointe. Dans le cadre de l’horaire 2009, les CFF poursuivent l’extension des prestations/trains de l’ordre de 5,5 pour cent.


Investissements prévus de quelque 19 milliards de CHF dans du nouveau matériel roulant.

Afin d’augmenter sensiblement l’offre en places assises, les CFF misent sur l’acquisition de nouveaux trains et voitures. «Nous investirons plus de onze milliards de francs jusqu’en 2030 dans du matériel roulant nouveau pour les grandes lignes. En plus, nous prévoyons huit milliards de francs d’investissement pour le trafic régional» a déclaré jeudi aux médias Paul Blumenthal, directeur du trafic voyageurs des CFF. «Les CFF doivent gagner eux-mêmes ces capitaux. Et cela n’est possible que si des bénéfices appropriés peuvent être tirés du trafic», a précisé Paul Blumenthal. «Notre clientèle profite directement des bénéfices car nous les investissons dans de nouveaux trains, et par là, dans de nouvelles places assises et dans l’amélioration du confort». Paul Blumenthal a en outre fait remarquer que le financement rapide et la réalisation des principaux projets de ZEB (Futur développement de l’infrastructure ferroviaire)Ouverture du lien dans une nouvelle fenêtre. étaient incontournables pour l’amélioration de l’offre.


Davantage de trains aux heures de pointe et extrêmes à l’horaire 2009.

D’imminentes améliorations de l’offre seront introduites avec le changement d’horaire du 14 décembre 2008. «Nous atteignons les limites de capacité de notre réseau et mettons tout en œuvre afin de tenir compte de la demande croissante et afin de satisfaire notre clientèle avec des trains de dédoublement et des voitures supplémentaires, là où c’est possible» a expliqué Vincent Ducrot, responsable du trafic voyageurs CFF grandes lignes. Certains trains Intercity sont rallongés et tractés par deux locomoitves. Les CFF lancent des trains supplémentaires aux heures de pointe sur les lignes Lausanne–Genève, Neuchâtel–Lausanne, Aarau–Zurich, ainsi que Lucerne–Zurich. Aux heures des navetteurs, entre Berne et Zurich circuleront probablement quatre trains Intercity de dédoublement aux cadences de la demi-heure. Nouveau également, le cadencement à la demi-heure entre Bâle et Zurich ainsi que le prolongement de la cadence à la demi-heure le matin et le soir entre Lausanne et Genève et entre Berne et Zurich. Davantage de places assises et trains de dédoublement sont prévus en direction du Valais notamment pendant les week-ends pour les sports d’hiver et les excursions estivales.


Ligne du Saint-Gothard: plus rapide avec les rames ICN et voitures restaurant.

Les rames pendulaires ICN relieront Bâle à Lugano via Lucerne par le Saint-Gothard toutes les deux heures. Pendant que le temps de parcours se réduit de 15 minutes, la clientèle profitera de l’offre des voitures restaurant sur cet axe. Les nouveaux trains ETR 610 de CisalpinoOuverture du lien dans une nouvelle fenêtre. relieront Genève, Bâle et Zurich à Milan. Le temps de parcours pour la capitale lombarde sera jusqu’à une heure plus court. Les rames de Cisalpino circuleront également toutes les deux heures sur la ligne du Gothard en alternance avec les trains ICN. La relation Bienne–Zurich–Constance sera dorénavant assurée par des compositions de voitures unifiées de type VU IV climatisées au lieu des rames ICN: il en résulte un gain de places pour les voyageurs.


Voyages plus rapides et plus confortables à destination de l’Italie avec Cisalpino.

La livraison des nouvelles rames ETR 610 pour le trafic à destination de l’Italie enregistre un nouveau retard. Le constructeur Alstom a assuré à Cisalpino la livraison de sept rames de type ETR 610 jusqu’au changement d’horaire. Les autres rames doivent être livrées jusqu’à mi-2009. Ces livraisons permettent de développer progressivement l’offre Suisse–Italie par le Saint-Gothard, par le Lötschberg et au départ de Genève. Outre des améliorations de confort, le temps de parcours diminue à destination de Milan, mais aussi sensiblement pour les destinations appréciées de Venise et Florence. Les tâches de maintenance de ces nouveaux trains seront effectuées autant à Milan par Trenitalia que par les CFF à Genève, a déclaré Alain Barabey, directeur de Cisalpino. Il a aussi annoncé des modifications sur les rames actuelles ETR 470. Leur entretien technique sera assuré à l’avenir de façon prépondérante par les CFF à Bâle. «Nous avons introduit de nombreuses mesures qui ont conduit à une fiabilité accrue des rames» a souligné Alain Barbey, «mais il est certain que ces optimisations se poursuivent». La clientèle de Cisalpino profitera non seulement d’un nouveau design mais aussi d’un service étendu à bord des rames ETR 470.


Davantage de voitures restaurant et de voitures familles.

L’horaire actuel prévoit déjà la mise à disposition progressive de voitures restaurant en trafic intérieur par les CFF. A partir du changement d’horaire, chaque train Intercity en sera pourvu. Les prestations entre les différentes catégories de trains seront plus clairement définies. D’autre part, les CFF travaillent au concept des voitures familles. A l’avenir, les CFF veulent donner un plus grand rayon d’action à ces voitures destinées aux juniors de la clientèle.

Nouveaux instruments pour l’information à la clientèle. Dans pratiquement tous les domaines, tels que propreté, ponctualité et compétence du personnel, le degré de satisfaction de la clientèle, régulièrement mesuré, s’est amélioré au cours des derniers mois. Il en va de même pour l’information à la clientèle en cas de perturbation que les CFF veulent encore améliorer et développer. A cette fin, les CFF introduisent – encore avant le début de l’Euro 2008– de nouveaux instruments à même de livrer des informations en temps réel sur le trafic ferroviaire et en cas de perturbation: les agents de train et les assistants-clientèle reçoivent sur leur appareil personnel de vente ou sur un mini-ordinateur, les informations nécessaires en temps réel pour informer la clientèle sur les prochaines correspondances.

Désormais l’horaire CFF pour le téléphone portable peut être téléchargé gratuitement  avec ce dernier sous www.cff.ch/navigo Le programme est beaucoup plus étendu qu’un horaire électronique de poche. «NaviGo»propose le chemin de plus direct par les transports publics de la porte de la maison à une adresse quelconque. En disposant de la fonction GPS, on peut même se faire diriger d’un endroit dont on n’a aucune connaissance jusque chez soi par simple pression sur une touche. Grâce aux informations automatiques en temps réel, «NaviGo» indique à l’utilisateur les retards de certains trains de même que les indications sur le trafic ferroviaire. Informations sur les départs, plans locaux et curiosités complètent l’offre. Depuis leur introduction, les informations sur les perturbations disponibles sur Internet www.cff.ch/166 ou par le numéro de téléphone 166 ont fait leurs preuves. La clientèle y reçoit en continu les renseignements sur les perturbations ferroviaires.

Contenu complémentaire