Records pour les grandes gares des CFF.

En comparaison avec le commerce de détail, le chiffre d'affaires des commer-ces et de la restauration des 30 plus grandes gares de Suisse s'établit au-dessus de la moyenne. L'année dernière, la progression a atteint plus de 9 pour cent. Les sept grandes gares RailCity ont enregistré un chiffre d'affaires annuel de près d'un milliard de francs. Les CFF prévoient d'attribuer aux gares de Zoug et de Saint-Gall le standard RailCity. En outre, les gares de moyenne importance «Gare et Plus» seront mises en valeur d'ici à 2010.

La clientèle des CFF apprécie l'offre élargie des prestations de service dans les 30 plus grandes gares de Suisse. L'année dernière, le chiffre d'affaire y a progressé de neuf pour cent. Il a ainsi été presque trois fois plus élevé que la moyenne du com-merce de détail suisse, qui est de 3,6 pour cent.

Dans les seules exploitations de restauration et des commerces de détail des sept gares RailCity, les locataires des CFF ont enregistré un chiffre d'affaire annuel de près d'un milliard de francs en 2007, ce qui constitue un record. RailCity Zurich a même atteint les 400 millions de francs (inclus la part du ShopVille) et le RailCity de Lucerne les 100 millions de francs.

Les CFF veulent étendre le standard RailCity aux gares de Zoug et de Saint-Gall, qui faisaient partie jusqu'à maintenant de la catégorie «Gare et plus». La nouvelle gare de Viège rejoint cette année les «Gare et plus». Depuis l'ouverture du tunnel de base du Lötschberg, la gare haut-valaisanne joue un rôle important en tant que noeud de correspondances.

Les CFF veulent mettre en place les 22 «Gares et plus» prévues jusqu'en 2010. Outre Viège, ce concept, lancé en 2006 à Neuchâtel, sera complété par les gares d'Yverdon-les-Bains et de Delémont.

Contenu complémentaire