Feu vert pour la construction de CEVA.

La délégation du Conseil d'Etat aux transports et la direction du projet CFF se sont réunis aujourd’hui à l’occasion de l’octroi de la décision de construire de la liaison ferroviaire CEVA. L’autorisation délivrée par l’OFT représente un jalon capital pour la poursuite du projet. Les CFF et le Canton de Genève se réjouissent de cette décision qui valide le projet. Les 1700 oppositions ont été rejetées. Le début des travaux est prévu à la fin de l’année. Les CFF, maîtres d’œuvre délégués, lanceront les appels d’offre pour le gros œuvre dans le deuxième semestre 2008.

Le Conseiller d’Etat en charge du département du territoire Robert Cramer a rappelé que cette décision de construire fait suite à une succession de jalons déjà franchis. L’Office fédéral des transports (OFT)Ouverture du lien dans une nouvelle fenêtre. relève dans ce document que lors de ces différentes étapes, CEVA a toujours été un projet à l’écoute des riverains. M. Cramer a souligné que les opposants ayant déclaré vouloir aller au bout des procédures attestent que leur démarche ne vise pas à apporter des solutions positives mais simplement à bloquer la mise en œuvre de CEVA. Il a insisté sur la place prépondérante de l’environnement au sein du projet CEVA; thématique traitée avec beaucoup d’attention.

M. Schmalz responsable du génie ferroviaire des CFF a indiqué que la procédure d’approbation des plans de CEVA a été complexe en regard de la quantité d’ouvrages à réaliser et eu égard au nombre d’oppositions reçues. Le travail induit par certaines charges de la décision de construire avait déjà été anticipé par l’élaboration d’un dossier de construction, il reste aujourd’hui à détailler certains aspects. Il a déclaré que le début des travaux préparatoires était toujours prévu pour la fin de l’année et que les soumissions seraient lancées en juin 2008.

M. Mark Muller Conseiller d’Etat en charge du département des constructions et des technologies de l’information a commenté les charges de l’OFT portant sur les questions de sécurité. Certaines demandes de l’OFT vont au-delà des normes applicables en Suisse. Par l’application de ces contraintes, CEVA sera une infrastructure particulièrement sûre. Une commission de sécurité indépendante a été crée début 2007, elle réunit de nombreux intervenants concernés par les questions de sécurité. Le responsable des constructions de l’Etat de Genève a décrit les projets de requalifications urbaines qui seront mis en œuvre parallèlement à CEVA. Notamment, dans les secteurs de la Praille, des Eaux-Vives et de Chêne-Bourg, avec presque 18 hectares permettant, entre autres, la construction de logements.

M. Philippe Gauderon, délégué CFF pour le RER franco-valdo-genevois (fvg) a décrit l’offre du RER fvg dont CEVA est l’épine dorsale. Les spécialistes de la planification s’attendent à une croissance extrêmement importante de la demande en raison des atouts du futur réseau permis par la réalisation de CEVA. Le RER offrira des liaisons traversantes directes sans changement de train, des horaires cadencés et synchronisés sur l’ensemble du réseau, un matériel de nouvelle génération interopérable et un système tarifaire intégré. Ce système de transport sera la solution à une grande partie des problèmes de mobilité à l’échelon du bassin transfrontalier.

M. Pierre-François Unger, Conseiller d’Etat en charge du département de l’économie et de la santé a insisté sur la nécessité de réaliser CEVA rapidement afin de permettre à Genève et sa région de conserver son attractivité et son dynamisme économique. Il a en outre relevé l’intérêt que revêt CEVA pour les déplacements dans le secteur hospitalier.

CEVA a de nombreux atouts. Ce sera une liaison urbaine rapide en complémentarité avec les lignes de trams et de bus au cœur de l’agglomération. C’est un levier pour l’urbanisme et le développement. La réalisation de ce chainon manquant permet une amélioration de l’accessibilité des quartiers et communes concernés particulièrement dans le secteur des trois Chêne avec la future voie verte. CEVA offre aussi une possibilité de réduction des émissions de CO2, principal responsable de l'effet de serre.

Contenu complémentaire