UEFA EURO 2008™: déjà plus d’un million de fans et 2700 trains spéciaux.

A la mi-temps du championnat, l’UEFA EURO 2008™ est un succès pour les CFF. Plus d’un million de fans de football et d’hôtes ont utilisé l’offre ferroviaire supplémentaire. Dans ce but, les CFF ont mis en marche jusqu’ici 2700 trains spéciaux. Et cela sans problème notable: les trains ont circulé sur le réseau avec la ponctualité habituelle. L’objectif financier des CFF pour l’Euro 2008 tient lui aussi le cap.

La planification détaillée des CFF établie pour l’UEFA EURO 2008™ s’est révélée judicieuse. Elle prévoyait de nombreuses prestations supplémentaires et près de 4000 trains spéciaux offrant quelque 2,7 millions places assises supplémentaires. «Du point de vue des CFF, l’Euro 2008 est un énorme succès», a déclaré Andreas Meyer, directeur général exécutif des CFF jeudi aux médias lors du bilan à la mi-temps à Berne. Plus d’un million de fans de football ont utilisé les CFF pour se rendre dans les stades de Genève, Berne, Bâle et Zurich ainsi que dans les nombreux «Public Viewings».

Quelque 2700 trains spéciaux ont circulé jusqu’alors, pour la plupart avec une bonne à très bonne fréquentation. Pour la seule journée de dimanche dernier, jour de pointe, les CFF ont mis en marche 260 trains spéciaux. D’après les premières estimations de la Confédération, les déplacements pour les matchs ont eu lieu à raison d’environ 85 pour cent par les transports publics. «C’est de l’écologie appliquée lors d’une grande manifestation», a souligné Andreas Meyer. Le concept progressiste des billets d’entrée donnant droit à l’utilisation des transports publics y est certainement pour une large part.

Jusqu’à 2000 contacts avec la clientèle aux stands d’accueil.

Outre les trains spéciaux, les autres prestations supplémentaires des CFF en faveur des hôtes et les fans ont été très appréciées. Les stands d’accueil installés dans les gares des villes hôtes ont enregistré jusqu’à 2000 contacts avec des hôtes et des fans lors des matchs en Suisse. «Et nos assistants clientèle dans les gares ont assisté et conseillé des dizaines de milliers de clientes et clients», s’est réjoui Andreas Meyer. En tout, ce sont 1500 collaboratrices et collaborateurs des services centraux qui sont engagés chacun pour trois jours dans les gares.

Les consignes à bagages des gares hôtes, agrandies pour l’occasion et desservies 24 heures sur 24, ont été dimensionnées en prévision de besoins importants, si bien qu’une surcapacité s’est révélée sur tous les sites. L’utilisation moyenne, faible, varie fortement et a atteint son point culminant le soir du 13 juin à Berne avec le dépôt de 1300 bagages. Dans le cadre de l’élimination des déchets, l’engagement renforcé des ressources fait ses preuves: les CFF enregistrent jusqu’à cinq fois plus de déchets que les jours ordinaires. Les jours de matchs, plus de 400 personnes chargées du nettoyage évacuent près de 300 tonnes de déchets des trains.

Exploitation stable – clients réguliers et hôtes profitent de la qualité habituelle.

Malgré l’offre fortement augmentée et l’afflux de trafic, l’exploitation ferroviaire s’est déroulée jusqu’alors de façon très stable. Les CFF ont pu assurer la ponctualité dans le cadre habituel et ont pu offrir à la clientèle régulière le service usuel. Jusqu’à présent, les CFF et leur clientèle ont été épargnés de grosses perturbations. Le renforcement de ressources en personnel, la limitation des chantiers au strict minimum  ainsi que le report de sillions du trafic des marchandises ont eu des conséquences positives sur la stabilité d’exploitation. «Cette prestation est d’autant plus appréciable que le réseau des CFF est quotidiennement l’un des plus utilisés au monde et que notre flotte n’est pas dimensionnée pour un tel événement», a expliqué Andreas Meyer en soulignant la prestation du personnel: «Nos collaboratrices et collaborateurs font un travail énorme afin que tous les trains roulent sûrement, proprement et ponctuellement.»

Les CFF veulent exécuter pendant la seconde mi-temps de l’UEFA EURO 2008™ une prestation de même qualité afin que le championnat d’Europe devienne une carte de visite pour les CFF et pour les transports publics en Suisse. Si cela réussit, le résultat financier sera aussi à la mesure, malgré le temps qui n’est pas idéal. Jusqu’ici, les CFF maintiennent le cap de façon à atteindre un résultat équilibré pour l’Euro 2008, malgré l’immense mise en œuvre.

Contenu complémentaire