Les travaux d'assainissement sur la ligne Fribourg–Berne entrent dans leur phase finale.

En août 2007, le remblai supportant la ligne CFF Fribourg-Berne a subi de gros dommages dus aux intempéries entre Wünnewil et Flamatt. Les travaux de stabilisation à long terme de ce remblai, divisés en deux  étapes, entrent maintenant dans leur phase finale. Devisés à 13,2 millions de francs, ces travaux dureront jusqu'à mi-novembre 2008.

En août 2007, le remblai supportant la ligne ferroviaire CFF Fribourg–Berne a été déstabilisé entre Wünnewil et Flamatt par de fortes intempéries. Après des travaux d'urgence, exigeant une interruption de la ligne pendant deux semaines et exécutés en août 2007, la stabilisation à long terme de ce remblai a été planifiée en 2008.


Travaux de stabilisation et de renouvellement.

La stabilisation du remblai a nécessité l'exécution d'une butée en pieux ancrés sur 500 mètres et l'assainissement des drainages. L'infrastructure supportant la double-voie doit être complètement reconstruite.

Ces travaux de reconstruction ont été divisés en deux phases: la voie nord a été traitée à partir du 14 janvier 2008. Mise complètement hors service, elle a été menée à bien pour le début de l'Euro 2008, ce qui a permis une circulation des trains sur les deux voies pendant la durée de cette manifestation. La deuxième phase, avec la mise hors service de la voie sud, débute maintenant et durera jusqu'à mi-novembre 2008. Ensuite, les installations provisoires d'aiguillages et de signalisation seront démontées. L'ensemble des travaux d'assainissement à long terme pour ce tronçon se monte à 13,2 millions de francs.

La ligne Fribourg-Berne verra encore l'exécution de travaux de renouvellement de  voies et le remplacement d'aiguillages en gare de Düdingen entre le 24 juillet et le 17 septembre 2008. Ces travaux d'entretien du réseau seront exécutés de nuit, mais nécessiteront le ralentissement des trains à 50 km/h au passage de la gare de Düdingen. Les CFF engagent, pour ce renouvellement des deux voies de passage et le remplacement de six aiguillages, le montant de 5,3 millions de francs.

Les CFF mettent tout en -uvre pour minimiser au maximum les conséquences de ces travaux pour les voyageurs ainsi que pour les personnes résidant à proximité des chantiers.

Contenu complémentaire