Mise à l’enquête d’une 4e voie ferroviaire entre Viège et St-German.

Le projet de 4e voie ferroviaire entre Viège et St-German est mis à l’enquête publique dès lundi prochain. La nouvelle voie permettra de réduire le goulet d’étranglement à l’entrée sud du tunnel du Lötschberg. Ce projet implique une correction du futur tracé de l’autoroute A9, déplacée plus au sud.

Du lundi 16 novembre au 15 décembre 2009, un nouvel élément de l’axe de transit du Lötschberg sera mis à l’enquête publique dans les communes de Viège, Baltschieder et Rarogne. Une voie supplémentaire doit accroître les capacités à l’entrée sud du tunnel de base du Lötschberg, en permettant notamment le dépassement des trains fret. Cette 4e voie, déjà construite dans la gare de Viège, se prolongera en direction de St-German.

Le projet avait été retardé en raison des recours déposés contre la construction de l’autoroute A9. Le tracé de l’autoroute situé à l’ouest de la jonction de Viège Ouest doit en effet être déplacé jusqu’à 15 mètres plus au sud. Les recours ont été levés à l’automne 2009, ce qui permet l’avancement du projet contigu de 4e voie ferroviaire.

D’une longueur de 3,3 kilomètres, la nouvelle voie viendra se placer au sud des voies existantes. Le projet comprend aussi la construction d’une nouvelle route d’entretien entre les voies ferrées et l’autoroute et d’un pont au-dessus de la future A9. La nouvelle voie ferroviaire implique en outre le déplacement d’une ligne électrique à haute tension. Des mesures de compensation écologiques sont aussi comprises dans le projet.

Le début des travaux est prévu pour l’été 2011; la nouvelle voie devrait être mise en service en 2013. Le coût des travaux est devisé à 28 millions de francs, financés par la Confédération. Les travaux se dérouleront en parallèle et en coordination avec le chantier de l’autoroute A9.

Contenu complémentaire