Inauguration et baptême de la première rame FLIRT du Réseau Express Vaudois.

La première rame FLIRT du Réseau Express Vaudois circule désormais sur les lignes du Canton de Vaud. Inaugurée et baptisée ce matin, la rame «La Veveyse» est la première d’une série de 19, qui seront mises en service progressivement sur les lignes du Réseau Express Vaudois.

Le Réseau Express Vaudois poursuit son développement: dès demain 13 novembre, les Vaudois pourront emprunter les nouvelles rames FLIRT, qui seront progressivement mises en service sur les lignes S1 (Yverdon-les-Bains–Lausanne–Villeneuve) et S3 (Allaman–Villeneuve), au rythme d’une rame par mois. D’ici fin 2010, ces deux lignes seront équipées de rames FLIRT uniquement.

La première rame FLIRT du Réseau Express Vaudois a été inaugurée ce matin à Lausanne et baptisée à Vevey du nom de «La Veveyse» par le Conseiller d’Etat François Marthaler, le Syndic de Vevey Laurent Ballif et le responsable du trafic régional CFF pour la Suisse romande, François Gatabin.

Les rames FLIRT offrent davantage de confort aux voyageurs: climatisation, grandes baies vitrées, écrans d’information à la clientèle, espaces pour les vélos et les poussettes. En première classe, des prises électriques permettent de travailler avec son ordinateur portable. Les huit larges portes offrent un accès rapide à la rame, qui propose 20 places assises en 1ère et 141 places assises en 2ème classe. Aux heures de pointe, une vingtaine de strapontins peuvent être déployés et 200 passagers peuvent se tenir debout, comme dans un bus, sur de courtes distances. Les planchers surbaissés et les toilettes accessibles aux fauteuils roulants facilitent les déplacements des personnes à mobilité réduite dans les trains et les gares avec quais et accès adaptés.

D’ici à 2030, les CFF vont investir 8 milliards de francs dans les trains régionaux en Suisse, en accord avec les cantons concernés. «Grâce à un Canton actif et présent, les CFF peuvent mettre définitivement le cap sur la classe confort en terre vaudoise», s’est réjoui François Gatabin, responsable du trafic régional CFF pour la Suisse romande, lors du voyage inaugural.

Comme l’a relevé le conseiller d’Etat François Marthaler, chef du Département vaudois des infrastructures, «Ce nouveau matériel roulant va permettre d'améliorer rapidement la desserte dans plusieurs gares». Mais pour offrir une cadence à 15 minutes au cœur du RER, il faudra investir dans l'infrastructure, à commencer par la 4e voie Lausanne–Renens que les cantons sont disposés à préfinancer.

Contenu complémentaire