Votation genevoise sur les coûts complémentaires CEVA.

Les CFF se réjouissent du soutien apporté par la population genevoise au projet CEVA (Cornavin–Eaux-Vives–Annemasse). Le feu vert aux coûts complémentaires CEVA lève un obstacle important en vue de la réalisation de la nouvelle ligne transfrontalière.

La population genevoise vient de confirmer son soutien au projet CEVA, en acceptant les coûts complémentaires, d’un montant de 113 millions de francs. Les CFF se réjouissent de cette décision et remercient les citoyennes et citoyens genevois d’encourager ainsi le développement des transports publics.

Philippe Gauderon, chef de la division Infrastructure et membre de la direction des CFF, a déclaré: «Cette décision populaire permet de lever un obstacle important en vue d’une meilleure mobilité transfrontalière, indispensable au développement du bassin franco-valdo-genevois». La nouvelle ligne CEVA sera l’épine dorsale du futur RER franco-valdo-genevois. Elle lui permettra de se déployer sur un réseau de 230 km de lignes et d’une quarantaine de gares.

Les derniers obstacles empêchant le démarrage du chantier dépendent notamment d’une décision du Tribunal administratif fédéral sur les recours. Dès le premier coup de pioche, qui pourrait avoir lieu courant 2010, il faudra compter six ans jusqu’à l’inauguration de la ligne CEVA.

Contenu complémentaire