Depuis 3 heures ce matin, les trains circulent au rythme du nouvel horaire.

Depuis tôt ce matin, les transports publics suisses circulent selon le nouvel horaire 2010. Le changement s’est effectué sans problème. A la faveur du nouvel horaire, les CFF ont étendu leurs prestations en introduisant de nouveaux trains aux heures de pointe et dans les heures extrêmes. Durant cette année, les CFF ont nettement augmenté le degré de ponctualité.

Depuis la nuit dernière à 3 heures, les nouveaux horaires sont en vigueur dans toute l’Europe. Cette introduction a été précédée d’une longue et intense période de préparation. Ces derniers jours, et durant toute la nuit dernière, les CFF ont dû par exemple adapter certains plans de rotation du matériel roulant afin d’être en conformité avec le nouvel horaire. Tous les système électroniques ont été mis en adéquation, notamment en ce qui concerne les distributeurs automatiques de billets ou l’horaire consultable en ligne.

Le changement s’est fait sans problème particulier sur l’ensemble du réseau CFF. Le nouvel horaire a bien démarré. La principale mise à l’épreuve interviendra toutefois demain matin lundi, aux heures de pointe, lorsque des centaines de milliers de voyageurs emprunteront les transports publics. Près de 900 000 personnes voyagent quotidiennement avec les CFF.


Bonne ponctualité en 2009.

Lors de la conférence de presse organisée par les CFF à l’occasion du changement d’horaire, les CFF ont communiqué les valeurs de ponctualité pour 2009. Grâce aux efforts intensifs et à la réalisation d’un grand nombre de mesures, les CFF sont parvenus à poursuivre l’amélioration de la ponctualité au cours de l’année. Elle s’est améliorée de près de deux pour cent. 91.4% des trains de voyageurs circulant sur le réseau CFF ont circulé ponctuellement, soit avec un retard de moins de trois minutes. En 2008, le résultat atteignait 89,7%. Les CFF disposent désormais d’une valeur de ponctualité selon la perception des clients lors de leurs voyages: cette ponctualité-clientèle atteint jusqu’à présent au cours de cette année 87,5%. L’année passée elle avait atteint 85,7%.


Amélioration de l’offre ciblée dans un contexte dense.

Le réseau des CFF est le plus densément exploité du monde et il est à ses limites de capacités. Une forte extension de l’offre ne sera possible qu’après la réalisation de grands chantiers de construction d’infrastructures, comme par exemple la ligne diamétrale de Zurich ou encore les extensions prévues par le projet ZEB (Futur développement de l’infrastructure ferroviaire). Ces projets doivent être réalisés rapidement, car la demande de prestations ferroviaires est en constante augmentation depuis plusieurs années. Cela est particulièrement valable pour les heures de pointe et entre les grands centres.


Trafic international: plus vite à Paris et à Vienne.

Désormais, cinq relations TGV relient chaque jour Paris et Zurich, et quatre dans l’autre sens. Cinq relations dans chaque sens relient en outre Paris et Bâle. Grâce aux travaux effectués sur la ligne du Jura en France, les temps de parcours ont pu être réduits de 15 minutes entre Lausanne et Paris.

Les deux relations railjet Zurich–Salzbourg et Zurich–Salzbourg–Vienne Westbahnhof (chaque jour un train par sens) fixent désormais de nouveaux standards de confort. Le train railjet des Chemins de fer fédéraux autrichiens (ÖBB) propose, outre une classe Economy et une première classe, plus de 16 places dans la classe Premium. Toutes les compositions railjet disposent d’un Bistro et proposent la restauration à la place en première classe et en classe Premium. Les temps de parcours ont aussi été raccourcis.

Comme déjà annoncé, Trenitalia et les CFF ont repris eux-mêmes le trafic ferroviaire voyageurs entre la Suisse et l’Italie. Chaque réseau prenant la responsabilité des trains à la frontière. Zurich et Milan seront reliées toutes les deux heures, avec sept trains ETR 470 par jour. Sur l’axe Lötschberg–Simplon, six nouveaux ETR 610 entrent en service, avec trois trains par jour et par sens entre Bâle et Milan, et quatre trains par jour et par sens entre Genève et Milan, dont l’un poursuit sa route jusqu’à Venise.


Trafic national: des améliorations ciblées.

La relation Intercity (IC) supplémentaire introduite entre Berne et Zurich sera appréciée des pendulaires: un train quittera Berne à 16h14 et contribuera à soulager les autres convois de fin de journée. Les CFF visent le même objectif avec un nouvel InterRegio (IR) entre Berne et Spiez (Berne départ 18h31). Le nouvel horaire propose en outre une nouvelle relation rapide entre Bâle et Brigue (Bâle dp. 19h28, Berne, arr. 20h35). Un nouvel IC relie le matin tôt, du lundi au vendredi, Coire à Zurich (Coire, dp 5h06, Zurich HB arr. 6h23), permettant ainsi d’arriver suffisamment tôt à l’aéroport de Zurich.

L’InterRegio Lucerne–Lausanne (Lucerne dp. 10h00) sera prolongé jusqu’à Genève-Aéroport (Genève arr. 12h50) et comblera ainsi un trou dans l’offre horaire entre Berne et Genève. Situation identique en sens inverse, avec un IR partant désormais de Genève-Aéroport à 15h01 pour Lucerne. Du lundi au vendredi, un train RegioExpress supplémentaire circulera entre Lausanne et Genève le soir (Lausanne dp. 18h23). Le train mis en service le matin entre Martigny et Genève suite aux travaux sur l’autoroute A1 est intégré dans l’horaire et est désormais composé de matériel climatisé. Dans le canton du Jura, la relation RegioExpress rapide Delle–Porrentruy–Delémont–Bienne circule chaque heure jusqu’à Bienne, offrant ainsi une cadence à la demi-heure entre Delémont et Bienne. En outre, en trafic régional, les cantons de Vaud et de Neuchâtel proposent dès le changement d’horaire des trains modernes et confortables de type Flirt ou Domino.

Au Tessin, des trains supplémentaires circulent aux heures de pointe sur la ligne Chiasso–Lugano–Bellinzone.

Sur la ligne du Saint-Gothard, le service de restauration à la place en première classe est étendu à 17 trains ICN (15 auparavant). Ce projet-pilote de service à la clientèle est offert entre Arth-Goldau et Bellinzone et poursuit sa phase de test jusqu’au 11 décembre 2010.


Davantage de relations tard le soir et durant la nuit.

La cadence à la demi-heure en trafic régional entre Olten et Soleure est prolongée de deux heures, jusqu’à 22 heures, et jusqu’à minuit le vendredi et le samedi. Dans le Chablais, deux trains supplémentaires circulent le soir entre Saint-Maurice et Lausanne, avec correspondances pour Genève, Fribourg et Bienne. Sur la ligne Lucerne–Zoug–Zurich, trois nouvelles relations RegioExpress avec supplément de nuit circulent les samedis et dimanches. Les relations Nightbird existantes entre Zurich et Berne et entre Zurich et Bâle ne sont pas maintenues, en raison d’une trop faible demande. Un bus Nightbird circule désormais entre Genève-Aéroport et Berne  de mi-mai à fin octobre, le bus quitte Genève-Aéroport à 23h30 les vendredis et samedis soir, pour arriver à Berne à 1h20.


Online dans le train: meilleur accès, meilleures connexions.

Les CFF offrent un accès large bande à internet dans les zones business de plus de 70 voitures de 1ère classe, en collaboration avec Swisscom; le train devient ainsi un «Hotspot» mobile. Jusqu’ici, c’était sur la ligne Berne–Zurich qu’il était possible de surfer avec la plus large bande. Dès maintenant, les lignes entre Genève et Lausanne ainsi qu’entre Berne et Thoune disposent elles aussi d’un accès à large bande.

Les ordinateurs portables, les téléphones portables et les baladeurs sont de plus en plus fréquents à bord des trains CFF. Les clients ont donc plus fréquemment besoin de connecter leur appareil portable au réseau électrique. Les CFF s’adaptent à cette évolution et ont déjà installé des prises électriques dans 20 pour cent des véhicules 1ère et 2e classe. Plus de 1200 voitures auront été équipées d’ici 2013, ce qui représente plus de 35 000 prises électriques.


Frais de dossier en trafic voyageurs international.

La vente de billets internationaux avec conseil personnalisé ne couvre plus ses coûts. Pour cette raison, dès aujourd’hui des frais de dossier de 5 francs par voyage et par personne sont appliqués sur les voyages à l’étranger qui sont commandés au guichet CFF ou via le Callcenter CFF. Ces frais de dossiers s’appliquent pour les billets à partir de 25 francs. Les commandes en ligne de billets internationaux auprès du Ticketshop CFF sur internet ne sont pas concernés par ces frais de dossier. De même, ces frais ne s’appliquent pas sur les billets pour les jeunes jusqu’à 16 ans et pour les destinations situées dans les zones limitrophes.


Nouvelles réglementation pour les remboursements en cas de retards.

Les nouvelles règles sur les remboursements en cas de retard en trafic international entrent en vigueur aujourd’hui même. Les CFF reprennent les principes européens de remboursement : en trafic international, les voyageurs reçoivent 25 pour cent du prix du billet en retour lorsque le retard est de 60 minutes. Lorsqu’il atteint 120 minutes, le remboursement est de 50 pour cent du prix du billet.

Dans un tel cas, les voyageurs obtiennent un bon de voyage qui peut aussi être échangé dans n’importe quelle gare contre un montant en espèce.

Le nouvel horaire des CFF est consultable en ligne: www.cff.ch.

Contenu complémentaire