Les CFF créent 125 nouveaux postes de personnel d'accompagnement des trains.

Les CFF renforcent de 125 postes l'effectif du personnel d'accompagnement des trains. Ainsi, d'ici 2014, tous les trains du trafic Grandes lignes seront accompagnés par deux agents de train. Le recrutement débute aujourd'hui. Le profil recherché : des personnes ayant le sens des responsabilités, orientées vers la clientèle et au bénéfice d'une formation professionnelle, prêtes à suivre la formation d'une année (pleinement rémunérée) d'agent d'accompagnement des trains.

Les CFF engagent des agents d'accompagnement des trains et augmentent de 125 postes l'effectif du personnel des trains au cours des cinq prochaines années. Cette mesure permettra à l'avenir l'accompagnement de tous les trains Grandes lignes – InterCity et InterRegio – par deux agents de train. Avec cette décision, les CFF améliorent le service à la clientèle et répondent au vou de leur personnel, qui demandait davantage de sécurité dans les trains aux heures extrêmes de la journée, lorsque ceux-ci sont moins fréquentés. Jusqu'à maintenant, les trains qui transportent plus de 400 personnes, ainsi que les trains qui circulent après 22 heures, sont déjà accompagnés par deux agents de train. Cela conduira, selon les régions, à la transformation de quelques trains InterRegio en trains RegioExpress.

Le recrutement du personnel, qui débute immédiatement, représente un grand défi. La seconde formation variée d'agent d'accompagnement des trains (rémunérée à plein) dure un an. Elle nécessite une formation professionnelle terminée, de bonnes connaissances linguistiques ainsi qu'un sens de la clientèle. Le contrôle des titres de transport, les renseignements à la clientèle, la surveillance des installations techniques du train, ainsi que d'autres tâches d'exploitation constituent les activités principales d'un agent de train. Des informations complémentaires sur les profils de ces postes et sur la formation sont disponibles sur Internet à l'adresse: www.cff.ch/jobs.

Le personnel des trains est malheureusement confronté au phénomène des agressions, plus particulièrement le week-end et aux heures extrêmes de la journée. Le nombre de celles-ci a pu être stabilisé ces dernières années, avec environ 220 cas par an, mais n'a pas pu être réduit. Les CFF ne tolèrent pas de telles attaques envers leur personnel. Ils ont déjà beaucoup investi ces dernières années pour améliorer la sécurité du personnel des trains, en dispensant des formations intensives de gestion des situations difficiles, en intensifiant la présence et la collaboration de la police ferroviaire et de la police, et en proposant un suivi professionnel. En outre, les agressions contre le personnel des trains sont poursuivies d'office par les autorités. Désormais, les CFF vont étendre l'accompagnement du personnel des trains critiques du matin par des agents de la police ferroviaire et de Securitas.

Les représentants du personnel et les partenaires sociaux sont étroitement liés à la mise en place de ces mesures. Ils collaborent activement et participent à la mise en place des mesures d'accompagnement intégral par deux agents de train.

Contenu complémentaire