Les partenaires souhaitent une réalisation rapide du RER franco-valdo-genevois.

La Région Rhône-Alpes, les Cantons de Vaud et Genève, la SNCF et les CFF se sont réunis pour créer les conditions d'une réalisation rapide du RER franco-valdo-genevois (RER fvg). La SNCF et les CFF ont par ailleurs confirmé leur intention d'examiner la création d'une société commune pour l'exploitation du futur RER.

Les partenaires du projet RER fvg se sont réunis ce matin à Genève. Guillaume Pepy, Président de la SNCF, Andreas Meyer, directeur général exécutif des CFF, Bernard Soulage, Premier Vice-président de la Région Rhône-Alpes, député Européen, François Marthaler, Conseiller d'Etat vaudois et Robert Cramer, Conseiller d'Etat genevois ont lancé les réflexions sur les prochaines étapes de mise en œuvre du projet.

Les partenaires français et suisses continuent également à travailler sur le choix du futur matériel roulant du RER. Ils confirment ainsi, au plus haut niveau, leur volonté de réaliser rapidement le RER fvg, un an après la signature d'un protocole d'accord sur leur collaboration.

De leur côté, la SNCF et les CFF poursuivent activement leur travail de collaboration en vue de se positionner pour l'exploitation du futur RER. Après la création en 2008 de Transferis, société d'études et de marketing, les deux partenaires ont signé ce matin une lettre d'intention engageant des réflexions sur le principe de la création d'une structure commune qui postulerait pour gérer l'exploitation du futur RER fvg.

Au cœur d'un bassin de population de près d'un million d'habitants, le RER franco-valdo-genevois (RER fvg) desservira plus de 40 gares françaises et suisses, sur 230 kilomètres de lignes. Le nouveau tracé CEVA en sera l'épine dorsale; il sera achevé environ 6 ans après le début des travaux.

Contenu complémentaire