Trafic combiné: nouvelle offre à Sion et à Renens.

CFF Cargo poursuit l'extension de l'offre pour les transports rail-route en Suisse. La Suisse romande et le Valais disposent désormais respectivement d'un site offrant des possibilités de transbordement améliorées pour les marchandises chargées en conteneurs.

CFF Cargo utilise depuis peu, à Sion et à Renens, des engins de transbordement de type Kalmar Reachstacker DRF400-60C5 et contribue ainsi à l'avancée du transfert des transports de marchandises de la route sur le rail. L'engin de transbordement a été mis en service à Sion le 1er avril 2009, celui de Renens le 1er juin. Sur les deux sites, des phases de tests intensifs ont montré que le transbordement par Reachstacker était plus souple que, par exemple, par portique roulant. Il permet, par ailleurs, de transborder plus de marchandises en moins de temps.


Exploiter pleinement le potentiel des 44 tonnes.

Le client de CFF Cargo Valrhône Logistics SA profite notamment de cette capacité de transbordement plus souple et plus rapide à Sion et à Renens. Selon la saison, la chaîne de commerce de détail expédie chaque soir de quinze à trente caisses mobiles, par la route du centre logistique de Bussigny à la gare de Renens. Là, CFF Cargo transborde les caisses sur le train et les achemine de nuit à Sion où elles sont remises à un transporteur partenaire local qui distribue ensuite la marchandise dans le Valais. «Le trafic combiné fonctionne», confirme Daniel Poget, responsable logistique de Valrhône Logistics SA.

Le Reachstacker DRF400-60C5, dont le poids à vide peut atteindre 80 tonnes, déplace désormais jusqu'à 40 tonnes par conteneur et exploite ainsi pleinement la limite de 44 tonnes pour les poids lourds lors d'un transbordement de trafic combiné, ce qui s'avère déjà très rentable à Sion avec le transbordement des conteneurs de ciment. Les Reachstackers constituent surtout pour les terminaux de transbordement plus petits une alternative aux portiques roulants traditionnels, puisqu'ils s'adaptent facilement à la demande. Le Piggy-back-Spreader, abrégé en «Piggyback» (terme anglais pour «prendre sur son dos»), dont est équipé le Reachstacker, permet de soulever toutes les caisses mobiles courantes ainsi que des semi-remorques complètes pour les charger sur les wagons, comme c'est généralement le cas dans les trafics intermodaux.


De porte à porte, sans voie de raccordement.

En développant le trafic combiné, CFF Cargo veut sensibiliser la Suisse au fait que le transport ferroviaire ainsi que les prestations logistiques qui s'y rattachent, assurent le transport de porte à porte, même pour les clients ferroviaires sans voie de raccordement. L'offre constitue, pour les transporteurs routiers, une alternative intéressante aux trafics longue distance assurés exclusivement par poids lourds. Le rail assure la partie la plus longue du trajet et les camions sont utilisés pour la distribution finale. Cette collaboration étroite entre le train et les poids lourds permet ainsi à chaque mode de transport de faire valoir ses avantages respectifs. Les marchandises peuvent être transportées de nuit et le bilan CO2 s'en trouve par ailleurs sensiblement amélioré sur l'ensemble du trafic.

Contenu complémentaire