Les CFF et Trenitalia reprennent en main l’exploitation des trains Cisalpino.

Les CFF et Trenitalia assureront désormais eux-mêmes le trafic voyageurs international entre la Suisse et l’Italie. A partir du prochain changement d’horaire prévu pour le 13 décembre 2009, les deux compagnies ferroviaires ont en effet décidé d’acheminer à nouveau en régie propre les trains entre les deux pays. Les CFF et Trenitalia reviennent ainsi à une collaboration selon la gestion des itinéraires qui a fait ses preuves. Les 40 collaborateurs de Cisalpino seront intégrés aux sociétés mères. Les CFF et Trenitalia ont en outre décidé de supprimer les trains de nuit entre la Suisse et l’Italie.

Depuis longtemps, la qualité des relations internationales en trafic voyageurs ne répond plus aux attentes de la clientèle sur l’axe nord-sud entre la Suisse et l’Italie. Les clients, les autorités fédérales et cantonales le long de l’axe du Gothard critiquent souvent les prestations de Cisalpino et les qualifient d’insatisfaisantes.

Par le passé, les CFF et TrenitaliaOuverture du lien dans une nouvelle fenêtre., maisons mères de Cisalpino SAOuverture du lien dans une nouvelle fenêtre., se sont efforcées, avec les responsables de la filiale, de trouver des solutions pour améliorer durablement la qualité des prestations – notamment la fiabilité du matériel roulant et la ponctualité – dans le trafic voyageurs international entre la Suisse et l’Italie. S’agissant du trafic national en Suisse, Cisalpino SA et les CFF ont essayé depuis des mois de garantir la stabilité de l’horaire en mettant en service des trains supplémentaires au St-Gothard.

Toutes les parties concernées sont cependant conscientes du fait que le niveau de qualité des transports actuel n’est toujours pas satisfaisant. L’amélioration recherchée à long terme ne peut pas être obtenue dans le cadre des structures de participation existantes de Cisalpino SA (les CFF et Trenitalia possèdent chacune 50 pour cent du capital).

Dans ce contexte, les CFF et Trenitalia ont décidé d’assurer à nouveau eux-mêmes le trafic voyageurs international entre la Suisse et l’Italie à partir du 13 décembre 2009. L’activité opérationnelle de Cisalpino prendra fin à cette date. Les CFF et Trenitalia reviennent ainsi à la gestion des itinéraires qui a fait ses preuves. Le concept d’offre prévoit la circulation de trois paires de trains au Lötschberg, de quatre paires de trains au Simplon et de sept paires de trains sur l’axe du St-Gothard. La responsabilité opérationnelle des trains passera à l’un ou l’autre partenaire au passage de la frontière.

Les CFF et Trenitalia se répartiront la flotte Cisalpino. Trenitalia reprendra cinq des neuf compositions ETR 470 et les CFF quatre, tandis que les 14 nouvelles compositions ETR 610, dont une partie doit encore être livrée, seront réparties à parts égales.

A compter du changement d’horaire, les CFF mettront en circulation des ETR 470 sur l’axe du St-Gothard. Afin de garantir une stabilité de l’horaire maximale, deux compositions de réserve disposant du personnel adéquat seront mises en place à Zurich et à Milan afin de prendre la relève en cas de retards importants des trains ETR 470. A partir de la mi-décembre 2009, les nouveaux ETR 610 seront affectés aux axes du Simplon et du Lötschberg, conformément à l’horaire.

Les CFF et Trenitalia mettront tout en œuvre pour améliorer de façon visible la qualité de l’offre ferroviaire entre la Suisse et l’Italie et pour atteindre un niveau qui corresponde aux attentes de leur clientèle. Les principaux défis à relever consistent, d’une part, à assurer la qualité et la disponibilité du matériel roulant, d’autre part, à trouver des sillons sur l’axe nord-sud. Il n’existe pas de solutions simples et rapides pour résoudre ces problèmes.

Les 40 collaborateurs de Cisalpino en Suisse et en Italie seront intégrés aux sociétés mères, conformément aux prescriptions légales des deux pays. Les CFF et Trenitalia remercient les collaborateurs de Cisalpino pour leur engagement au sein de Cisalpino SA.


Suppression des trains de nuit.

Les CFF et Trenitalia ont en outre décidé de supprimer les trains de nuit entre la Suisse et l’Italie lors du changement d’horaire de décembre prochain. Cette décision est motivée, d’une part, par le recul constant de la demande au fil des ans, d’autre part, par la qualité inadaptée de l’offre des trains de nuit. Au cours des dernières années, ces relations ont perdu de leur attrait aux yeux des clients en raison de la concurrence grandissante des liaisons de jour bien plus rapides, sur l’axe nord-sud. Les collaboratrices et les collaborateurs d’ElvetinoOuverture du lien dans une nouvelle fenêtre., filiale des CFF, concernés par ce démantèlement se verront attribuer d’autres tâches au sein d’Elvetino.

Contenu complémentaire