Inversion des rôles pour les filles et les garçons.

Ce jeudi, près de 700 filles et garçons ont l’occasion d’accompagner leurs parents sur leur lieu de travail aux CFF, dans le cadre de la journée nationale «Futur en tous genres». Les CFF profitent également de cette journée particulière pour présenter les métiers du monde ferroviaire. L’objectif est d’augmenter à long terme et de manière durable la part de femmes dans l’entreprise.

Pouvoir vivre l’activité ferroviaire de l’intérieur: c’est ce qu’ont l’occasion de faire aujourd’hui près de 700 filles et garçons nés en 1998 et 1999, dans le cadre de la journée nationale «Futur en tous genres». Cette journée a pour but de présenter les métiers ferroviaires aux jeunes, et plus particulièrement ceux dans lesquels on compte encore trop peu de femmes ou d’hommes. Durant cette journée, les enfants ont l’occasion de suivre l’un de leurs parents sur leur lieu de travail. Dans plusieurs villes (Bâle, Berne, Lausanne, Zurich), ils participent à des programmes spéciaux d’« inversion des rôles », leur permettant de découvrir d’autres métiers. A Lausanne, c’est Andreas Meyer, le directeur général exécutif des CFF, qui accueille les jeunes cheminots d’un jour, tandis qu’à Berne, Philippe Gauderon, le chef Infrastructure est présent auprès d’eux.

Les CFF veulent promouvoir les métiers des transports publics auprès des jeunes, et plus particulièrement auprès des jeunes filles. Une brochure spéciale a été éditée à cette occasion, ainsi qu’un site Internet www.cff.ch/futurentousgenres . «Login», la communauté de formation pour plus de 50 entreprises de transports, participe à cette journée, en offrant la possibilité aux filles des collaborateurs CFF de Berne, de Lausanne et de Zurich de tester un simulateur de locomotive.

Cette année, la « Journée des filles » fête son dixième anniversaire, et devient pour l’occasion la journée nationale « Futur en tous genres ». Les CFF ont toujours encouragé cette démarche permettant à de jeunes filles de se familiariser avec le monde ferroviaire. Les CFF ont pu, ces dernières années augmenter continuellement la part des femmes dans l’entreprise : elle est de 14,4 pour cent actuellement, et les CFF désirent l’augmenter encore. La journée « Futurs en tous genres » permet aux CFF de poursuivre cet objectif.

Contenu complémentaire