Les CFF introduisent un nouveau système salarial.

Le nouveau système de rémunération est le pivot de la nouvelle convention collective de travail (CCT) des CFF et de CFF Cargo. Les CFF et les organisations du personnel se sont mises d’accord sur les derniers points la nuit dernière à la suite de négociations ardues qui auront duré près de six mois. Il faut savoir que des conditions de transfert ont été définies de telle manière que les collaborateurs ne subissent pas de réduction de salaire avec le nouveau système. La nouvelle CCT restera en vigueur au moins jusqu’à fin 2014.

Le système actuel de rémunération et d’indemnités des CFF, comportant 29 paliers de fonction et des automatismes de développement, date encore de l’époque où les CFF étaient une régie de la Confédération. Il rémunère plus fortement une longue durée auprès de l’employeur que les bonnes prestations individuelles. La nouvelle CCT dispose d’un système salarial qui écarte les faiblesses reconnues par les collaborateurs, les CFF et les syndicats.


Système salarial axé sur les exigences, les prestations et le marché.

Le nouveau système salarial réunit tous les facteurs influençant la rémunération du travail: le profil d’exigences d’un poste, le recrutement, l’appréciation du collaborateur, son développement et la forme de rémunération. Il tient compte des conditions particulières d’un poste, des prestations individuelles de chacun et des conditions du marché. Il introduit un système favorisant davantage les bonnes prestations en les récompensant et remplace le système de progression salariale automatique. De cette façon, les salaires versés par les CFF se rapprochent de ceux du marché.

Le nouveau système salarial permet aux CFF de verser des salaires conformes au marché, correspondant mieux à ceux des branches similaires. Parallèlement, le nouveau système favorise la productivité de l’entreprise.

Le nouveau système s’étendra à l’ensemble de l’entreprise et amènera la transparence et l’équité salariale dans tous les domaines.


Dispositions transitoires sociales sans réductions salariales.

Des dispositions transitoires ont été négociées. Elles garantissent que les collaborateurs ne subissent aucune perte de salaire lors du passage dans le nouveau système. L’adaptation conforme au marché et visée par l’entreprise sera introduite progressivement lors de l’engagement de nouveaux collaborateurs, donc via les fluctuations naturelles du personnel.


Rudes négociations.

«Les négociations ont été rudes» a exprimé Markus Jordi, chef du personnel et de la délégation de négociations des CFF. «Mais nous sommes parvenus à faire des CFF, à long terme, une entreprise saine, concurrentielle et capable d’engager et de garder des collaborateurs de qualité». Manuel Avallone, vice-président du SEV et chef de la délégation syndicale de négociations, ajoute de son côté «Nous avons obtenu qu’à l’avenir la valeur du travail soit justement rémunérée; le nouveau système soutien les catégories salariales les plus basses et contient des potentiels de développement.» La convention doit encore être confirmée par le Conseil d’administration des CFF et par la commission des syndicats. Une fois signée, la CCT entrera en vigueur le 1er juillet 2011. Elle pourra être dénoncée au plus tôt pour la fin 2014. La convention concerne toutes les collaboratrices et tous les collaborateurs des CFF et de CFF Cargo soumis à la CCT. Ce sont actuellement plus de 26 000 collaborateurs.

La communauté conventionnelle des partenaires sociaux des CFF est formée de:

SEV – Syndicat du personnel des transports
VSLF – Syndicat suisse des mécaniciens de locomotive et aspirants
transfair – syndicat du service public
ACTP – Association des cadres des transports publics ACTP

Contenu complémentaire